Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique de l'Ouest La Côte d’Ivoire a enregistré un taux d’autosuffisance alimentaire de 105%, sur la période 2014-2017


Société

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
La-Cote-d-Ivoire-a-enregistre-un-taux-d-autosuffisance-alimentaire-de-105%,-sur-la-periode-2014-2017

Selon les données du ministère de l’Agriculture, la Côte d’Ivoire a enregistré un taux d’autosuffisance alimentaire de 105%, au cours de la période 2014-2017. Cette statistique a été communiquée à l’occasion de la cérémonie de présentation des bilans alimentaires de la Côte d’Ivoire de 2014-2017. L’évènement, qui s’est tenu ce jeudi 05 décembre 2019, à Abidjan, est organisé en collaboration avec la Banque africaine de développement (BAD).

Le rapport a également fait savoir que 14 produits primaires ou dérivés participent en volume pour plus de 90% de la quantité totale de disponibilités alimentaires nationales. Parmi ces produits, quatre se distinguent particulièrement avec des disponibilités de plus de 50 kg/pers/an. Il s’agit de l’igname (158 kg/pers/an), du manioc (117 kg/ pers/an), le riz blanchi (109 kg/pers/an) et les plantains (55 kg/pers/an).

Le bilan indique que, « dans l’ensemble, il est observé une faible variation des disponibilités alimentaires humaines par produit d’une année à l’autre. Cependant, on note un accroissement relativement important en 2017 du riz et des poissons pélagiques ».

Le bilan a, en outre, relevé que les disponibilités calorifiques moyennes par personne par jour sur la période 2014-2017 sont estimées à 2565 kilocalories (Kcal) avec le minimum de 2548 Kcal en 2014 et le maximum de 2595 kcal en 2017.

Intervenant à cette occasion, le représentant du ministre de l’Agriculture, Gooré-Bi Kouakou Marcel a exhorté les structures productrices et pourvoyeuses de données agricoles et alimentaires à plus de collaboration afin de pouvoir disposer de l'ensemble de toutes les données de base nécessaires pour la compilation des bilans alimentaires de la Côte d'Ivoire pour les prochaines années.

« La nécessité des statistiques sur les disponibilités alimentaires n'est plus à démontrer. Elles permettent, entre autres, d'avoir une idée de la disponibilité pour la consommation humaine pour chaque produit », a souligné pour sa part, Louis Kouakou qui s'exprimait au nom de la Banque africaine de développement (BAD).

Cette initiative entre dans le cadre du programme d’amélioration de la stratégie agricole de la Côte d'Ivoire.

André Chadrak



Autres titres
Côte D'Ivoire Deuil: le premier ministre Gon Coulibaly a tiré sa révérence ce mercredi 
Mali Délocalisation bientôt du poste de contrôle routier de Sénou à Ouéléssébougou ! 
Kenya Entre 3 et 3,5 millions de personnes confrontées à une insécurité alimentaire grave, selon l'ONU 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique de l'Ouest Le Ghana est le troisième Etat africain à adhérer à la Convention de l’ONU sur l’eau 
Afrique de l'Ouest Secteur de l'énergie: le système d'étiquetage énergétique des lampes et climatiseurs individuels entre en vigueur au Bénin dès le 30 juin 2020 
Afrique de l'Ouest Le Ghana a enregistré un séisme de magnitude 4 sur l’échelle de Richter 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires