Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique de l'Ouest Le Burkina Faso lance un vaste programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement en milieu rural et urbain d’un coût de 363 millions $


Société

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
Le-Burkina-Faso-lance-un-vaste-programme-d-approvisionnement-en-eau-et-d-assainissement-en-milieu-rural-et-urbain-d-un-cout-de-363-millions-$

Le premier ministre burkinabè, Christophe Joseph Marie Dabiré, a procédé le 25 avril 2019, au lancement officiel du Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement (PAEA) au Burkina Faso.

D’une durée de cinq, ce programme vise à améliorer l’accès, la durabilité, l’efficacité et la responsabilité de la prestation de services d’approvisionnement en eau et d’assainissement en milieu urbain et rural. Mais également, à renforcer la base nationale de connaissances sur la gestion intégrée des ressources en eau et à renforcer le capital humain pour garantir la pérennité de la prestation de services.

A terme, ce sont un million cent soixante mille (1 160 000) personnes qui auront un accès à une source d’eau améliorée, et près d’un million trois cent cinquante mille (1 350 000) personnes qui bénéficieront d’un accès à des infrastructures d’assainissement améliorées. Ainsi, en milieu urbain, le PAEA interviendra dans quatorze (14) centres urbains à savoir : Ouagadougou, Kaya, Korsimoro, Boussouma, Yako, Gourcy, Boussé, Gon-Boussougou, Mogtédo, Béguédo et Tiébélé, Dédougou, Nouna et Bobo-Dioulasso.

En milieu rural, le programme interviendra dans les régions des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et du Sud-Ouest.

Le coût total du PAEA s’élève à 363 millions $ (environ 213 milliards FCFA). Il est financé à hauteur de 300 millions $ par la Banque mondiale; 29 millions $ par le gouvernement burkinabè et 34 millions $ par une contribution nature des ménages. Pour Christophe Joseph Marie Dabiré, ce programme « viendra renforcer les multiples actions déjà entreprises par le gouvernement pour rendre effectif, l’engagement « zéro corvée d’eau » que le président du Faso a pris avec le peuple burkinabè ».

Tout en précisant « qu’au 31 décembre 2018, le taux d’accès à l’eau potable était estimé à 73,4% avec des disparités en fonction des régions, des provinces et des communes. Et que le taux d’assainissement quant à lui est resté à 21,6% ».

Zeinab Dosso (stg)



Autres titres
Ghana le taux de chômage en baisse à 7,1% en 2019 (Gouvernement) 
République Centrafricaine Plus de 31 000 réfugiés centrafricains bientôt rapatriés du Congo-Brazzaville 
Côte D'Ivoire Ventes soldes: voici les sanctions auxquelles s’exposent les commerçants véreux 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique de l'Ouest Sur la voie du développement de la Côte d’Ivoire: l’urgence de faire baisser la fécondité 
Afrique de l'Ouest CEDEAO: les parlementaires exposent leurs préoccupations au président du Faso 
Afrique de l'Ouest Le Chef de l’Etat a présidé la cérémonie officielle d’entrée en vigueur du Programme Compact de la Côte d’Ivoire 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires