Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique de l'Ouest Le Burkina Faso lance un vaste programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement en milieu rural et urbain d’un coût de 363 millions $


Société

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
Le-Burkina-Faso-lance-un-vaste-programme-d-approvisionnement-en-eau-et-d-assainissement-en-milieu-rural-et-urbain-d-un-cout-de-363-millions-$

Le premier ministre burkinabè, Christophe Joseph Marie Dabiré, a procédé le 25 avril 2019, au lancement officiel du Programme d’approvisionnement en eau et d’assainissement (PAEA) au Burkina Faso.

D’une durée de cinq, ce programme vise à améliorer l’accès, la durabilité, l’efficacité et la responsabilité de la prestation de services d’approvisionnement en eau et d’assainissement en milieu urbain et rural. Mais également, à renforcer la base nationale de connaissances sur la gestion intégrée des ressources en eau et à renforcer le capital humain pour garantir la pérennité de la prestation de services.

A terme, ce sont un million cent soixante mille (1 160 000) personnes qui auront un accès à une source d’eau améliorée, et près d’un million trois cent cinquante mille (1 350 000) personnes qui bénéficieront d’un accès à des infrastructures d’assainissement améliorées. Ainsi, en milieu urbain, le PAEA interviendra dans quatorze (14) centres urbains à savoir : Ouagadougou, Kaya, Korsimoro, Boussouma, Yako, Gourcy, Boussé, Gon-Boussougou, Mogtédo, Béguédo et Tiébélé, Dédougou, Nouna et Bobo-Dioulasso.

En milieu rural, le programme interviendra dans les régions des Hauts-Bassins, de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et du Sud-Ouest.

Le coût total du PAEA s’élève à 363 millions $ (environ 213 milliards FCFA). Il est financé à hauteur de 300 millions $ par la Banque mondiale; 29 millions $ par le gouvernement burkinabè et 34 millions $ par une contribution nature des ménages. Pour Christophe Joseph Marie Dabiré, ce programme « viendra renforcer les multiples actions déjà entreprises par le gouvernement pour rendre effectif, l’engagement « zéro corvée d’eau » que le président du Faso a pris avec le peuple burkinabè ».

Tout en précisant « qu’au 31 décembre 2018, le taux d’accès à l’eau potable était estimé à 73,4% avec des disparités en fonction des régions, des provinces et des communes. Et que le taux d’assainissement quant à lui est resté à 21,6% ».

Zeinab Dosso (stg)



Autres titres
Ghana 2000 coupures de fibre optique et 600 vols d’équipements, seulement pour le 1er semestre 2019 
Burkina-Faso Les medias publics observent 24 h grève ce mercredi 
Niger Déclaration de Presse du Cadre de Concertation des Jeunes de ZINDER 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique de l'Ouest Au Burkina Faso, l’artiste Smarty s’engage avec l’UNICEF contre le mariage des enfants 
Afrique de l'Ouest SEM Issoufou nouveau Président de la CEDEAO:«J’accorderai une grande priorité à la sécurité régionale,la consolidation des institutions démocratiques et l’intégration économique de nos Etats» 
Afrique de l'Ouest Célébrations du 30ème anniversaire de la Convention relative aux droits de l’enfant: la Côte d’Ivoire se réengage pour les droits des enfants 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires