Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Projet de loi de finances, régionalisation et tourisme au menu des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Le projet de loi de finances pour 2019, la régionalisation avancée et le secteur touristique sont les principaux sujets traités par les quotidiens marocains parus ce jeudi.

+Aujourd'hui le Maroc+ estime ainsi que le projet de loi de finances pour 2019 devrait avoir une « rupture » avec la « rationalisation et la maitrise des dépenses publiques ».

Si l’investissement public n’est pas réorienté de manière franche vers plus de productivité en emplois, si des mesures fortes ne sont pas prises pour faire exploser l’investissement privé et si, enfin, il n’ y a aucune rupture en matière de dépenses pour les secteurs sociaux, « la loi de finances pour 2019 ressemblerait à un budget de fonctionnement », estime la publication.

La loi de finances doit être par excellence l’outil de la politique économique d’un gouvernement et pas seulement un dispositif comptable pour gérer les recettes et dépenses d’un Etat, estime-t-il.

Il souligne l’importance capitale de faire du déficit budgétaire un levier de relance économique et de diriger l’endettement productif vers l’investissement productif et donc vers la création de richesses.

Abordant la régionalisation avancée, +Al Bayane+ relève que les 12 régions du Maroc, telles qu’elles sont conçues et délimitées aujourd’hui conformément au nouveau découpage destiné à la mise en marche du concept de la régionalisation avancée, « présentent des dysfonctionnements et des déséquilibres socioéconomiques qui ralentissent leur évolution ».

La philosophie de la régionalisation escomptée serait un moyen d’ajuster les harmonies interrégionales et surmonter les disparités dans la solidarité et la mutualisation, relève-t-il, ajoutant que la nouvelle conception de la région est appelée d’abord à « fédérer les éparpillements, repenser les cohérences et activer les émulations ».

+L’Economiste+ rapporte que le nombre de touristes qui visitent le Maroc ne cesse de croître. Il a dépassé les 5 millions de personnes au cours du premier semestre.

Le journal relève que les arrivées ont affiché une progression à deux chiffres (10%) sur les 6 premiers de 2017. « Les principaux marchés émetteurs ont enregistré une hausse» avec 18% pour l'Italie, 13% pour l'Allemagne, 10% pour la France, 8% pour la Hollande, 7% pour le Royaume Uni et 6% pour l'Espagne », précise-t-il.

La croissance est plus importante sur le seul mois de juin puisque la hausse des arrivées a atteint 18%. Les touristes américains ont fortement contribué à cette croissance avec une progression de 34%. Les Italiens ne sont pas en reste avec 27% de hausse des arrivées.



Autres titres
Ghana Takoradi: bientôt le démarrage des travaux d’un nouvel aéroport 
Burkina-Faso Négociations prix des hydrocarbures et justice en couverture des quotidiens burkinabè 
Bénin La presse béninoise décortique l’affaire Icc-Services 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Politique, économie et migration au menu des quotidiens marocains 
Maroc Divers sujets à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Prix du "meilleur enseignant au monde" : Charif Hamidi dans la course 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires