Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Le patronat finance un projet de formation professionnelle


Société

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
Le-patronat-finance-un-projet-de-formation-professionnelle

En avril 2019, le Roi du Maroc avait annoncé un projet visant à construire 12 cités des métiers et des compétences. Alors que la quasi-totalité des centres sont en chantier et que certains ouvriront très prochainement, le patronat a apporté une aide financière pour la mise en œuvre du projet.

La Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), un mouvement patronal marocain, a annoncé un investissement de 500 millions de dirhams (55,6 millions de dollars) pour accompagner la formation professionnelle dans le pays.

« Consciente que la compétitivité des entreprises est intimement liée à l’adéquation formation-emploi et au développement du capital humain, la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) a donné son accord pour réaffecter 500 millions de dirhams issus des recettes de la Taxe de formation professionnelle (TFP) afin d’accompagner la réalisation de la Feuille de route royale inhérente à la formation professionnelle », a fait savoir l’organisation dans un message publié sur son site Internet.

Le financement va contribuer à la mise en place des cités des métiers et des compétences, dont les travaux de construction sont en cours. Le budget total du projet est fixé à 3,6 milliards de dirhams.

C’est en avril 2019 que le roi Mohammed VI avait déroulé sa feuille de route pour le développement de la formation professionnelle dans le royaume. Il avait annoncé la construction de 12 cités de métiers et des compétences, soit une dans chacune des régions du pays à l’horizon 2023/2024.

L’objectif visé est le développement de la formation professionnelle afin de répondre au mieux aux besoins des écosystèmes économiques régionaux. Dans cette logique, près de 196 filières couvrant 12 secteurs ont été retenues, en concertation avec les professionnels et les acteurs locaux, pour être enseignées dans les centres.

Ce projet a été conçu comme une réponse aux défis que traverse le secteur de la formation professionnelle au Maroc. En 2019, un rapport du Conseil supérieur marocain de l’éducation, de la formation et de la recherche scientifique (CSEFRS) a identifié une liste de problèmes liés à la formation professionnelle parmi lesquels : le manque de financement, le vieillissement des programmes de formation, le faible attrait pour les écoles de formation professionnelle et le manque de stratégie.

Vanessa Ngono Atangana



Autres titres
République Centrafricaine Visite de haut-niveau à Bangui: des leaders religieux prêchent pour un dialogue inclusif 
Burkina-Faso Chambre des métiers de l'artisanat: les 95 élus de la 3e mandature sont connus 
Bénin Soutien du gouvernement béninois aux couches vulnérables: 45 personnes handicapées formées reçoivent leurs attestations 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Covid-19: les vols de et vers la France et l’Espagne suspendus jusqu’à nouvel ordre 
Maroc Le patronat finance un projet de formation professionnelle 
Maroc Artisanat: le savoir-faire ancestral du continent, à portée de clic du 01 Mars au 30 Avril 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires