Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc TIC, culture et économie au menu des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce mercredi se focalisent sur nombre de sujets avec un accent particulier sur les technologies de l'information au Maroc, l’utilisation de la langue arabe et le nouvel accord de pêche Maroc-UE.

Revenant sur les technologies de l’information au Maroc, +l’Economiste+ estime que la pénurie de profils IT au Maroc se prête à une double lecture.

La première est d’y voir un coin de ciel bleu dans le paysage sombre du système éducatif national: le Maroc négocie finalement une place plus qu’honorable dans la guerre des talents, une précieuse exception de l’excellence des écoles marocaines en informatique.

La seconde est plus nuancée: le Maroc forme, mais n’arrive pas à retenir ses talents, faute de contrepartie et de coût d’opportunités ainsi que des effets d’externalité que ces profils auraient apportés pour l’économie du pays, explique-t-il.

Abordant l’utilisation de la langue arabe dans la justice, notamment après la décision des avocats de Rabat de n’utiliser que la langue arabe dans les juridictions, +Aujourd’hui le Maroc+ met en garde contre des tentatives de "transformer ce chauvinisme linguistique en guerre démagogique contre les autres langues", car, "ce serait un pas maladroit que les avocats de Rabat semblent avoir franchi sans hésiter".

Réagissant aux propos du bâtonnier de Rabat, qui a appelé ses confrères à refuser tout document ou élément de preuve rédigés en français, le quotidien s’étonne que seuls les documents en français soient exclus.

+L’Opinion+ revient sur la décision du conseil des ministres des 28 États membres de l’Union européenne (UE) de mandater la Commission européenne pour négocier un nouveau protocole de pêche Maroc-UE incluant le Sahara marocain. Cette décision traduit surtout la garantie que l’UE est un partenaire crédible, la sécurité juridique des accords étant assurée, souligne la publication.

Le Maroc, en tant que porte d’entrée vers le continent africain, position géostratégique naturelle renforcée par l’infrastructure adéquate pour remplir ce rôle, devenant ainsi plus indispensable que jamais aux intérêts européens, relève-t-il, faisant savoir que le partenariat entre le Maroc et l’UE est tout aussi important pour les deux parties, sa dimension stratégique ne relevant pas du simple discours politique.



Autres titres
Niger Plus de 560 millions de FCFA de produits pharmaceutiques prohibés interceptés 
Sénégal Liberté de la presse : Moussa Ngom, journaliste sénégalais, veut participer « à l’éveil des consciences » 
Guinée Agriculture: pour la tombée de la pluie, les sages implorent Dieu à Lélouma 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Economie et politique au menu des quotidiens marocains 
Maroc La lutte contre la corruption et la hausse des prix à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Politique, économie et sport au menu des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires