Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Politique, économie, santé et sport au menu des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce lundi se focalisent sur nombre de sujets dont le traitement des difficultés de l'entreprise, l’action des partis politiques, les médicaments de contrebande et la hystérie des casablancais après le sacre du WAC en Supercoupe.

+L’Economiste+ revient sur les enjeux du projet de loi se rapportant au traitement des difficultés de l'entreprise, adopté récemment par le conseil du gouvernement. Le journal déplore le manque de compétences requises pour une mise en œuvre optimale de cette loi.

« Une fois que la loi sera sur le terrain, qui va s’en occuper? Qui va devoir l’appliquer? Qui sera capable de tenir les comptes? Qui va aider les professeurs des écoles de commerce et des facultés de droit à inscrire dans leurs cours, la loi puis sa pratique? », s’interroge le quotidien.

Il met en garde contre l’adoption de lois et de règlements « dans la nature sauvage, sans les faire accompagner avec de solides informations et compétences ».

+Aujourd’hui le Maroc+ revient sur l’action des partis politiques. La publication estime que les partis sont décriés soit parce qu’ils ne proposent rien de concret, soit parce que leurs programmes ressemblent plus à des listes de vœux.

Certains partis « ne disposent pas de compétences capables de lire, assimiler et exploiter tout le gisement d’études et d’analyses à leur disposition », alors que d’autres ne veulent visiblement pas s’aventurer sur ce terrain « dangereux pour eux » parce qu’il les contraint à apporter désormais de vraies réponses concrètes aux Marocains.

Au registre de santé, +Al Akhbar+ rapporte que les médicaments de contrebande font des ravages au Maroc, où les victimes se comptent par milliers. Ces médicaments sont introduits dans le Royaume via les postes frontaliers de l’Oriental et des deux présides occupés de Sebta et Melilla.

Le journal, qui se base sur les conclusions d’une enquête menée par l’ONG « le Réseau national pour la défense du droit à la santé et le droit à la vie », affirme que les faux médicaments posent un véritable problème de santé publique au Maroc puisque, au-delà du coût économique pour l’industrie pharmaceutique nationale, ils peuvent avoir de graves conséquences sur la santé des consommateurs qui recourent au marché de l’informel.

Et le journal d'ajouter que le taux de faux médicaments, qui est généralement de l’ordre de 1% dans les pays développés, atteint les 60% dans les contrées sous-développées.

Dans le même sillage, +Assabah+ croit savoir que les services marocains des impôts viennent de lancer une vaste opération de contrôle ciblant plusieurs cliniques privées, des dysfonctionnements ayant été observés au niveau de ce secteur, Les premières opérations de contrôle ont ainsi révélé que des prestations facturées aux patients n'avaient pas été déclarées.

De même, en croisant la base de données des dossiers de prise en charge des compagnies d’assurance avec les déclarations de chiffre d’affaires des cliniques, les contrôleurs ont pu découvrir plusieurs autres irrégularités. Ainsi, les prestations prises en charge par les assureurs ne sont pas systématiquement comptabilisées dans le chiffre d’affaires des cliniques, affirme le journal.

Par ailleurs, les services des impôts ont reçu plusieurs plaintes de patients affirmant avoir été contraints de payer des sommes exagérées, sans qu'aucune facture ne leur ait été délivrée. Il s'avère que les frais médicaux réglés en liquide dépassent, dans bien des situations, la somme autorisée par la loi, qui est de 20.000 dirhams. Au-delà de ce montant, les factures doivent être réglées par chèque ou par virement.

Côté sport, +Al Akhbar+ rapporte que les Casablancais ont vécu une nuit blanche samedi soir après la victoire du Wydad en Super Coupe africaine contre le TP Mazembe (1-0). Des dizaines de milliers de supporters ont investi les rues de la capitale économique pour célébrer le premier sacre du club dans cette compétition.

C’est avec d’intenses concerts de klaxons que les Casablancais ont exulté samedi soir, après le sacre du Wydad en Super Coupe africaine après sa victoire, un à zéro, contre le club congolais du TP Mazembe.

Les supporters du WAC n’ont pas caché leur joie après le premier titre du genre de leur équipe. Tout a commencé dans le stade Mohammed VI, lorsque, suite à la remise du trophée et des médailles, les joueurs du Wydad sont allés fêter le sacre avec le virage nord, relate le quotidien.

Pendant 90 minutes, les joueurs du WAC ont dansé sous les chants des Ultras Winners. Une symbiose qui a duré pas moins de quatre-vingt-dix minutes. La fête s’est par la suite déplacée au centre-ville historique de Casablanca, à Bab Marrakech plus précisément, où des centaines de supporters ont chanté et dansé à côté des murailles de la vieille ville, ornée de géantes banderoles aux couleurs du club, ajoute-t-il.



Autres titres
Maroc Sport et politique au menu des hebdomadaires marocains 
Togo L’Aïd el-Fitr et le parlement se partagent la Une des sites togolais 
Côte D'Ivoire Le drame de Yamoussoukro, le PDCI et la CPI à la Une de la presse ivoirienne 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Sport et politique au menu des hebdomadaires marocains 
Maroc L'Arabie Saoudite ou le déshonneur du Monde Arabe lors du vote sur l'attribution de la Coupe de Monde de football 2026 
Maroc Sport et enfance au menu des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires