Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique de l'Ouest Le Secrétaire général nomme les membres de la Commission d’enquête internationale pour le Mali


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Le-Secretaire-general-nomme-les-membres-de-la-Commission-d-enquete-internationale-pour-le-Mali

Le Secrétaire général a annoncé aujourd’hui sa décision d’établir la Commission d’enquête internationale prévue par l’Accord pour la Paix et la Réconciliation au Mali. Il a nommé Mme Lena Sundh (Suède), M. Vinod Boolell (Maurice) et M. Simon Munzu (Cameroun) en tant que commissaires et désigné Mme Sundh Présidente.

Etablie à la demande des parties signataires de l’Accord, la Commission soutiendra la réconciliation nationale et appuiera les efforts des autorités maliennes dans la lutte contre l’impunité.

Les résolutions 2227 (2015), 2295 (2016) et 2364 (2017) du Conseil de sécurité ont donné à la Mission intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali (MINUSMA) le mandat de soutenir les mesures de réconciliation et de justice prévues par l’Accord, y compris la Commission d’enquête internationale.

Les Commissaires, qui serviront à titre individuel, enquêteront sur les graves violations des droits de l’homme et du droit international humanitaire commises au Mali depuis janvier 2012 et soumettront un rapport au Secrétaire général dans un délai d’un an.

Mme Sundh (Suède) a occupé plusieurs postes d’Ambassadeur et a été Représentante spéciale adjointe du Secrétaire général en République démocratique du Congo et Chef du Haut-Commissariat aux droits de l’homme (HCDH) au Népal.

M. Boolell (Maurice) est un magistrat qui a enseigné le droit pénal, les droits de l’homme et le droit constitutionnel. Il a été conseiller judiciaire pour le HCDH au Cambodge ainsi que juge international au Kosovo.

M. Munzu (Cameroun) a une longue expérience dans le domaine des droits de l’homme comme avocat, universitaire et fonctionnaire des Nations Unies. Il a été Chef par intérim des opérations sur le terrain pour les droits de l’homme au Rwanda, ainsi que Représentant du Haut-Commissaire aux droits de l’homme et Représentant spécial adjoint du Secrétaire général en Côte d’Ivoire.

New York, le 23 janvier 2018



Autres titres
Burkina-Faso Le retrait des enfants et de femmes de la rue intéresse la presse en ligne burkinabè 
Maroc Enseignement, social et immigration au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Togo La politique s’offre la une de la presse électronique togolaise 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique de l'Ouest Lutte contre le terrorisme: le Burkina Faso défend ses initiatives locales de sécurité ou « Koglwéogo » 
Afrique de l'Ouest Constriction d’un nouveau pont routier entre le Bénin et le Niger 
Afrique de l'Ouest Hadj 2018 : Echange d’expériences entre le Burkina et la Côte d’Ivoire 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires