Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique de l'Ouest Les questions institutionnelles, la Guinée-Bissau et le Maroc domineront le 52ème Sommet de la CEDEAO à Abuja


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | 1 Commentaires |Imprimer
Les-questions-institutionnelles,-la-Guinee-Bissau-et-le-Maroc-domineront-le-52eme-Sommet-de-la-CEDEAO-a-Abuja

Les questions institutionnelles, la situation politique et sécuritaire en Guinée-Bissau, l’attribution des postes statutaires à la Cedeao, le statut d’observateur de la Tunisie, l’accord d’association de l’organisation régionale avec la Mauritanie, et l’adhésion du Maroc à l’espace communautaire.

Tels sont, entre autres, les principaux sujets à l’ordre du jour de la 52ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) qui se tiendra, ce samedi 16 décembre 2017, à Abuja, au Nigeria.

En juin 2017, à Monrovia, au Liberia, lors de leur 51ème session ordinaire, les leaders ouest-africains avaient donné leur accord de principe pour l’adhésion du Maroc à la Communauté, tout en demandant à la Commission d’examiner les implications d’une telle adhésion conformément aux dispositions du Traité Révisé de la Cedeao, et de soumettre les résultats à cette 52ème session.

Pour ce faire, une étude d’impact à cette adhésion a été commanditée, et ses résultats seront présentés à ladite session.

Concernant la Mauritanie, ancien Etat membre, les dirigeants ouest-africains lui ont demandé de présenter une requête de réadmission à la Cedeao ; alors qu’à la Tunisie, ils lui ont accordé le statut d’observateur. Ils ont, par ailleurs, instruit la Commission de prendre les dispositions en vue de s’assurer que toutes les règles et procédures relatives au statut d’observateur sont adoptées.

A cet effet, ils suivront au cours du Sommet d’Abuja des présentations sur la mise en œuvre de l’Accord d’association de la Cedeao avec la Mauritanie, et le mémorandum d’entente signé avec la Tunisie en qualité d’observateur de l’organisation régionale.

D’autres présentations porteront également sur la situation politique et sécuritaire en Guinée- Bissau ; le mémorandum du chef de l’Etat togolais et président en exercice de la Conférence, Faure Essozimna Gnassingbé, sur l’attribution des postes statutaires à la Cedeao.

Ces différents documents seront présentés lors d’une session à huis clos intégral, c’est-à-dire réservée uniquement aux chefs d’Etat et de gouvernement.

Lors d’une autre session à huis close simple, les leaders ouest-africains devront examiner le rapport de la 79ème session ordinaire du Conseil des ministres, celui de la 39ème session ordinaire du Conseil de médiation et de sécurité de la Cedeao, ainsi que le rapport annuel 2017 du président de la Commission, Marcel de Souza.

La signature des actes et décisions de la Communauté, la lecture du communiqué final, le choix de la date et du lieu du 53ème Sommet ordinaire de la Cedeao, la conférence de presse du président en exercice de la Conférence et de celui de la Commission, sans oublier la traditionnelle photo de famille seront d’autres temps forts de la rencontre d’Abuja.

La cérémonie d’ouverture de la rencontre sera marquée par le mot de bienvenue du président nigérian, Muhammadu Buhari, suivi des allocutions du président de la Commission, Marcel de Souza, et du représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour l’Afrique de l’Ouest et le Sahel, Dr Mohamed Ibn Chambas.

Les chefs d’Etat et de gouvernement suivront également l’intervention du président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, et le discours d’ouverture du président en exercice de la Cedeao, Faure Essozimna Gnassingbé.

Ils devront en outre suivre les interventions des invités spéciaux du Sommet que sont le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, et son homologue tunisien, Beji Caid Essebsi.



Autres titres
Côte D'Ivoire Réunion politique du PDCI: Communiqué final du bureau politique du 17 juin 2018 
Côte D'Ivoire Révision de la Liste Electorale: La CEI se rapproche des jeunes 
Gabon Législatives 2018: début de l’opération d’enrôlement le 15 juin 
Plus de nouvelles




 1   VeveSese | Dimanche, 17 Décembre 2017
  Les racistes rentrent dans la CEDEAO !!! Les marocains n'ont aucun respect pour les africains. Vous avez la memoire courte. Hier seulement le maroc a interdit l'entrée sur son sol aux supporteurs de football pour une histoire d'ebola. Allez voir ce que subissent les noirs au maghreb. Pour eux les noirs sont des sous-hommes. Mon coeur seigne.
RECHERCHE
Afrique de l'Ouest Interconnexion électrique Bolgatanga-Ouagadougou: début des essais de mise en service ce lundi 
Afrique de l'Ouest Le chef de l’humanitaire de l’ONU appelle à éviter le pire au Sahel 
Afrique de l'Ouest Coopération ivoiro-Burkinabé: lancement de travaux de réalisation de dix forages à motricité humaine 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires