Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc La bousculade mortelle près d’Essaouira s’impose à la Une des quotidiens marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens marocains parus ce mardi se focalisent sur le drame mortel survenu dimanche à Sid Boulaalam, près de la ville d’Essaouira qui a fait 15 morts et plusieurs blessés.

+Al Massae+ écrit que se placer dans une file d’attente pour recevoir quelques kilogrammes de farine, après 60 ans d’indépendance, est le summum de l’humiliation. La publication s’interroge où sont les 55 milliards de dirhams conçus pour améliorer les conditions de vie des pauvres marocains dans les campagnes.

Les « martyres » d’Essaouira n’ont pas péri le jour du drame, mais le jour où elles ont été privées d’une vie digne, estime le journal.

Pour sa part +Al Alam+ relève que les personnes tuées lors d’une opération de distribution de denrées alimentaires organisée par une association locale dans la commune de Sidi Boulaalam pose une profonde problématique liée au niveau de la pauvreté qui s’incruste dans la société marocaine, en l’occurrence la mauvaise répartition de la richesse nationale et les graves disparités sociales et spatiales.

Le quotidien se dit impatient de voir cette tragédie constituer une secousse violente dans la société pour faire face aux vraies problématiques qui risquent de générer de nombreuses autres tragédies.

+Assabah+ estime que l’absence de la mise en œuvre des programmes gouvernementaux contre l’indigence est l’une des principales raisons à l’origine de ce drame, mais tenter de faire passer le Maroc comme un pays qui vit une famine est irrationnel, et rabaisse tous les efforts faits par le Royaume dans la lutte contre la précarité en milieu rural.

La publication appelle à se référer aux rapports internationaux pour voir que le Maroc, avec les multiples projets de l’INDH, a fait beaucoup mieux que certains pays similaires.

Le drame d’Essaouira interpelle les acteurs associatifs et les responsables pour rompre avec le désordre de certaines associations, relève le journal, soulignant la nécessité de concevoir un cadre légal à l’action associative de ce genre.



Autres titres
Burkina-Faso Education et infrastructures au menu de la presse en ligne burkinabè 
Maroc Diversité de sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Sénégal La grève des ailleurs de l’AIBD se paie la Une des quotidiens sénégalais 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Maroc Diversité de sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains 
Maroc Droits de l’Homme et migration s’imposent à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Divers sujets à la Une es quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires