Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Maroc Divers sujets au menu des quotidiens et hebdomadaires marocains


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens et hebdomadaires marocains parus ce samedi consacrent de gros commentaires au droit d’accès à l’information, à l’action du gouvernement, au secteur de la culture et à la stratégie de l’artisanat.

+Challenge+ aborde le droit d’accès à l’information. L’hebdomadaire affirme qu’ « accéder à l’information est un droit constitutionnel qui devrait élever le degré du contrôle citoyen sur les affaires publiques ».

« L’opacité qui a longtemps régné » dans ce domaine a porté atteinte à l’utilisation de « nos capacités collectives » pour bâtir une économie forte et un Maroc démocratique porté par une société moderne et pleinement dynamique, estime-t-il, soulignant que l’accès à l’information « ne se résume pas au fait de pénétrer les arcanes du secteur politique, mais de rendre possible un meilleur jeu économique et financier ».

+Le Reporter+ aborde l’action du gouvernement. La publication met en garde contre la mobilisation du gouvernement sous la pression des manifestations, à l’instar de ce qui s’est passé à Al Hoceima.

« Faire cela, consisterait à donner aux citoyens un bien mauvais signal. Ils seraient amenés à penser qu’il leur faudra faire comme Al Hoceima pour obtenir ce qu’a obtenu Al Hoceima », explique-t-il.

Ceux qui dirigent les affaires publiques « devront donc veiller à anticiper les situations de désespoir », suggère-t-il, appelant ces responsables à se mettre au service du citoyen, qui est désormais conscient de ses droits en tant que citoyen et de leurs devoirs en tant que gouvernants.

+La Vie Eco+ revient sur le négativisme sur la scène nationale. Evoquant la réforme du régime de change, la réforme de la Caisse de compensation et la mobilisation de certains partis politiques qui ont pris les devants pour aller à la rencontre d’opérateurs économiques pour échanger avec eux sur les possibilités d’investissements et de création d’emploi, mais qui ont rencontré une forte résistance.


L’hebdomadaire met en garde contre « la tendance de certains à rejeter systématiquement toute initiative dont ils n’ont pas la paternité, même quand elle procède de bonnes intentions. Ou encore de faire de l’action sur le terrain un monopole, une prérogative réservée à certains et pas d’autres ». « Une vieille mentalité dont il faudra impérativement se défaire », relève-t-il.

Sur un autre registre, +Le Temps+ dénonce une sur-médiatisation du procès de Nasser Zafzafi, le leader des contestations d’Al Hoceima. L’hebdomadaire indique que ce procès est et restera probablement parmi les plus médiatisés et les plus emblématiques de toute la décennie.

« On a rarement assisté dans les annales judiciaires à une fitna aussi prodigieuse que celle qu’on a suscitée, entretenue et attisée autour de la personne d’un prévenu, jeune homme totalement inconnu il y a seulement deux mois, élevé aujourd’hui au rang de héros, voire de martyr par les promoteurs de cette fitna politico-médiatico-financière », écrit-t-il.

+L’Observateur du Maroc et d’Afrique+ revient sur la lutte contre le terrorisme. Le journal affirme que la lutte contre le terrorisme doit viser l’assèchement de ses sources et des sources financières, appelant à faire de la stabilité une priorité de tout le monde.


Abordant le secteur culturel, +l’Opinion+ souligne que grâce à la vision clairvoyante du Roi Mohammed VI, le Maroc, en misant sur la culture comme le moyen pour rapprocher les peuples et dépasser les différences, « a gagné son pari haut la main ».

Depuis son accession au trône, le Souverain n’a eu de cesse d’accorder un intérêt particulier à la culture, véritable miroir d’un Maroc pluriel, riche de sa diversité et de son identité aux multiples affluents et héritages civilisationnels, relève-t-il.

Ces dernières années, un « véritable air de renouveau a soufflé » sur le champ culturel au Maroc avec une profusion d’actions et d’initiatives s’assignant comme objectifs de soutenir la création artistique et de favoriser l’accès à la culture, constate-t-il, notant que l’année en cours n’a pas dérogé à la règle puisqu’elle a connu une forte dynamique culturelle portée par une multiplicité de festivals et manifestations qui célèbrent les différentes formes d’expression artistique.

+Al Bayane+ aborde le secteur de l’artisanat. Tout en consacrant l’expression de l’identité culturelle de la région sur le plan national et international, « l’authenticité du produit, sous toutes ses formes et sa matière est impérativement mise en avant », d’autant que l’artisanat demeure l’un des fondements de cette « singularité identitaire » qui fait à la fois la fierté des Marocains et la source de vie de nombre d’entre eux dans l’ensemble du territoire national », souligne le quotidien.

Il appelle à « favoriser l’innovation dans l’originalité » pour répondre constamment à l’aide de technique adéquates, structurer les réseaux de commercialisation, rehausser les systèmes de formation et améliorer les ressources des artisans pour leur permettre d’acquérir la matière première et les outils de production moderne.



Autres titres
Cameroun Politique et football au menu des journaux camerounais 
Côte D'Ivoire La visite du PM au marché d’Abobo et l’an 15 de la rébellion armée font la Une des journaux ivoiriens 
Maroc Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Maroc Menu diversifié à la Une des quotidiens marocains 
Maroc Administration, enseignement et santé meublent la Une des quotidiens marocains 
Maroc Economie et social au menu des quotidiens marocains 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires