Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique de l'Ouest Les impacts de crise nigériane sur le Bénin


Economie et finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Les-impacts-de-crise-nigeriane-sur-le-Benin

" Conjoncture économique au Nigéria et implications de gouvernance pour le Bénin ". C’est le thème qui a réuni des experts pour soirée politique organisée par la Fondation Friedrich-Ebert-Stiftung, à son siège mardi 6 décembre 2016, à Cotonou.

L’objectif de cette dixième soirée politique de la fondation allemande est d’apporter une contribution significative aux questions sociopolitiques et économiques du Bénin. Les débats ont rassemblé plusieurs personnalités dont un expert des politiques commerciales Euloge Houngbo, l’ancien ministre du commerce et de l’industrie John Igué, l’ancien ambassadeur du Bénin près le Nigéria Mouftaou Laleyè et l’économiste Shegun Adjadi Bakari. En examinant la conjoncture qui sévit au Nigéria et dont les conséquences n’épargnent pas le Bénin, les panélistes ont reconnu unanimement que la situation était prévisible.

Le Bénin pouvait éviter les conséquences de la récession économique et celles de la dévaluation du naira s’il avait tôt pris ces dispositions, a déclaré John Igué, ancien ministre du commerce et de l’industrie. " On a vu cette situation venir mais elle n’intéressait personne à cause de la politique de l’autruche qui se faisait ici. Depuis 1992, je disais qu’il faut revoir les fondamentaux de notre économie. Mais rien n’a été fait ", a-t-il souligné. Il y a nécessité pour le Bénin d’avoir des structures de veille pour mieux comprendre ce qui se passe au Nigéria, préconise l’ancien ministre de Kérékou.

Malgré la récession économique et la dévaluation du naira au Nigéria, la population de ce pays continue de s’en sortir mieux que le Bénin. Et "déjà en 2018, le Nigéria se relèvera ", affirme l’économiste Shegun Adjadi Bakari. Selon les experts, il est urgent que le gouvernement de la Rupture engage des réformes idoines pour s’en sortir. "Il faut que l’Etat prenne ses responsabilités et arrête de prendre des réformes institutionnelles fondées sur la fiscalité, en écrasant le secteur privé.

Pour profiter du Nigéria, il faut faire émerger les vrais acteurs du secteur privé, tels que ça se fait au Nigéria. Il faut que l’Etat sache qu’il a un rôle de régulation et de sécurisation de sa population. Il faut aussi structurer les filières afin d’avoir la traçabilité de ce qui sort et entre dans le pays ", a proposé M. Adjadi Bakari.



Autres titres
Afrique Les Africains ont circulé plus librement en 2016, selon l’indice d’ouverture des visas en Afrique 
Afrique Le Roi du Maroc lance officiellement le projet pharaonique du Gazoduc Maroc-Nigéria 
Algérie La destination Alger au cœur du Salon international du tourisme et des voyages 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique de l'Ouest Le président ghanéen Nana Akufo-Addo attendu pour une visite au Sénégal 
Afrique de l'Ouest Emmanuel Macron au Mali pour sa 1ère destination africaine 
Afrique de l'Ouest Communiqué conjoint de la visite de travail et d’amitié en Côte d’Ivoire de son excellence Nana Addo Dankwa Akufo-Addo président de la république du Ghana 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires