Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Zimbabwe vers la normalisation des relations avec l'UE


Economie et finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
vers-la-normalisation-des-relations-avec-l-UE

Mise à genoux par une décennie de sanctions, l'économie zimbabwéenne vient de recevoir un bol d'air vital. L'Union Européenne a octroyé une enveloppe de 234 millions d'euros sur six ans au Zimbabwe. Cette aide devrait permettre de soutenir les secteurs de la santé et de l'agriculture.

Un pas important après des mois de négociations

Lundi 16 février, l'UE a décidé conjointement avec le gouvernement Zimbabwéen, d'octroyer une enveloppe de 234 millions d'euros au pays. Cette enveloppe sera débloquée sur une période de 6 ans. Pour Philippe Van Damme, représentant de l'UE au Zimbabwe, il s'agit d'"un pas important" dans la coopération entre l'UE et le Zimbabwe.

Depuis 2012, l'UE a entamé les négociations avec le pays de Mugabe afin de reprendre la coopération économique après des années de sanctions économiques imposées au pays.

Le couple Mugabe toujours interdit dans l'UE

Depuis 2002, plusieurs sanctions économiques pèsent sur le Zimbabwe provoquant une crise économique sans précédent. Ce qui a été traduit par une hausse des prix à la consommation de près 4.000% en 2006, une véritable asphyxie pour ce pays. Parmi les sanctions, il y a aussi l'interdiction faite au couple Mugabe de voyager à travers l'UE.

Avec cette reprise de la coopération, l'UE entend redonner un souffle de vie au Zimbabwe. Toutefois, les restrictions de voyage du couple présidentiel ne sont pas levées, même si Robert Mugabe a été autorisé à voyager dans l'espace UE pendant la présidence de l'Union Africaine. En effet, le président Mugabe dirige l'Union Africaine, depuis le 30 janvier 2015.

Lors de la cérémonie symbolique, Patrick Chinamasa, ministre zimbabwéen des Finances a renouvelé la demande d'une "levée des sanctions de voyage" contre Robert et Grâce Mugabe. Il a par ailleurs invité les entreprises européennes à "investir" davantage au Zimbabwe.



Autres titres
Kenya 30% des revenus du pétrole pour les communautés locales 
Afrique de l'Ouest Le Niger et le Bénin versent 35 milliards de Fcfa de dette d’électricité au Nigéria 
République Centrafricaine Faustin Archange Touadera veut mettre fin aux monopoles qui pèsent sur l’économie centrafricaine 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Zimbabwe Sainte Grâce Mugabe, la secrétaire qui voulait devenir présidente, coûte que coûte 
Zimbabwe Tirs autour de la présidence: Situation ambigüe à Harare 
Zimbabwe Harare: Bienvenue désormais à l’aéroport Robert Gabriel Mugabe 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires