Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Tunisie Excédés par la situation économique, des centaines de Tunisiens descendent dans les rues


Société

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
Excedes-par-la-situation-economique,-des-centaines-de-Tunisiens-descendent-dans-les-rues

Des protestations ont éclaté dans plusieurs villes de Tunisie (dont la capitale Tunis, la ville côtière de Sousse, ou encore Siliana et Kalaa Kebira), dans la soirée d’hier samedi, avec des centaines de manifestants dans les rues, pour protester contre la situation économique difficile du pays.

Les forces de sécurité auraient notamment tiré des gaz lacrymogènes, pour disperser les foules, qui bloquaient les routes à l’aide de barricades et d'objets incendiaires, selon des médias privés locaux. On compte également de nombreuses échauffourées, tout au long de la nuit, dans certains quartiers des villes touchées, avec par endroits des pillages de magasins.

Ces remous ont commencé vendredi, après qu'une vidéo, montrant un policier criant et poussant un berger dont les moutons sont entrés dans le siège du gouvernement local, soit devenue virale.

Fait notable, ces manifestations surviennent alors que le pays célèbre, très discrètement, les dix ans de la Révolution ayant causé la chute de l’ancien président, Feu Zine El Abidine Ben Ali. De grandes manifestations de colère, contre la misère, l’injustice sociale et la corruption, qui avaient été déclenchées après qu’un vendeur de fruits de 26 ans, Mohammed Bouazizi, se soit immolé par le feu, le 17 décembre 2010, pour protester contre l'humiliation de la police à Sidi Bouzid, une ville de l'intérieur du pays.

Cette Révolution avait, dans un effet domino, déclenché les soulèvements du Printemps arabe, provoquant de violentes ondes de choc politiques, notamment en Libye et en Egypte.

Une décennie plus tard, si la Tunisie a lentement progressé vers la démocratie, la situation économique, elle, a plutôt reculé, avec un pays désormais au bord de la faillite.

Du reste, ces mouvements de colère constituent un revers pour le gouvernement de Hicham Mechichi, qui avait, ce même samedi, procédé à un remaniement ministériel, notamment en faisant entrer 12 nouveaux ministres, pour injecter “du sang neuf” dans son administration, dans un contexte politique et économique plus que tendu.

Ayi Renaud Dossavi



Autres titres
Inter L'OIM plaide pour un soutien aux familles de migrants disparus 
Burkina-Faso Ramadan 2021: un contrôle spécial pour assurer la disponibilité des produits de grande consommation 
Côte D'Ivoire « Oranges Sucrées », la nouvelle série télévisée qui rend visibles les violences faites aux enfants 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Tunisie Les exportations de dattes ont généré plus de 196 millions $ depuis le 1er octobre 
Tunisie Excédés par la situation économique, des centaines de Tunisiens descendent dans les rues 
Tunisie Bientôt un centre de formation dans la filière laitière 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires