Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Inter Affecté par le coronavirus, le brasseur néerlandais Heineken supprimera 8 000 emplois à travers le monde


Société

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
Affecte-par-le-coronavirus,-le-brasseur-neerlandais-Heineken-supprimera-8 000-emplois-a-travers-le-monde

Figurant parmi les principaux acteurs mondiaux de la bière, Heineken a été durement touchée par les perturbations liées aux coronavirus. Entre baisse du chiffre d’affaires et pertes, le brasseur a réalisé une contreperformance en 2020 et cherche à améliorer sa situation financière.

Heineken, le deuxième brasseur à l’échelle mondiale a annoncé le 10 février qu’il supprimerait 8 000 emplois dans le monde dans le cadre d’un plan de restructuration qui lui coûtera 420 millions d’euros.

Dans un communiqué publié sur son site web, l’entreprise néerlandaise attribue cette réduction de ses effectifs aux différentes perturbations de ses activités aussi bien dans les pays en développement que sur les marchés matures suite à la pandémie de coronavirus.

Au terme d’une année 2020 que son PDG, Dolf van den Brink a qualifié « de rupture et de transition sans précédent », le groupe a vu nombre de ses indicateurs financiers basculer dans le rouge.

Ainsi le chiffre d’affaires a chuté d’environ 17 % à 23,7 milliards d’euros avec la réduction des volumes de bière écoulés en raison de la fermeture des points de vente particulièrement en Europe. Par ailleurs, le profit opérationnel a baissé à 778 millions d’euros (-79 %) alors que la perte nette a atteint 204 millions d’euros, soit plus du double du montant enregistré en 2019.

S’agissant de la répartition géographique de cette coupe dans les effectifs, l’entreprise indique que cela dépendra des circonstances spécifiques à chaque filiale et elle vise une réduction du coût du personnel au niveau du siège social à hauteur de 20 % d’ici la fin du premier trimestre 2021.

Pour rappel, Heineken dispose de plus de 300 marques qu’elle distribue dans plus de 190 pays et emploie actuellement plus de 85 000 personnes.

Sur le continent africain, l’entreprise est le 3e acteur de poids dans l’industrie brassicole derrière AB InBev et Castel avec environ 18 % des parts de marché. La compagnie possède des filiales dans 14 pays africains et est le leader notamment au Rwanda, en RDC, en Ethiopie, au Burundi et au Nigéria.

Espoir Olodo



Autres titres
République Centrafricaine Visite de haut-niveau à Bangui: des leaders religieux prêchent pour un dialogue inclusif 
Burkina-Faso Chambre des métiers de l'artisanat: les 95 élus de la 3e mandature sont connus 
Bénin Soutien du gouvernement béninois aux couches vulnérables: 45 personnes handicapées formées reçoivent leurs attestations 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Inter L’ONU appelle les pays à respecter leurs engagements de restaurer un milliard d’hectares de terres 
Inter La FAO se félicite de l’intensification de la lutte contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée 
Inter Un an après la mort de George Floyd, l’ONU appelle à poursuivre la lutte contre le racisme 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires