Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Cameroun L’UNICEF condamne un attentat suicide qui a tué au moins 15 civils dans le nord du pays


Sécurité

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
L-UNICEF-condamne-un-attentat-suicide-qui-a-tue-au-moins-15-civils-dans-le-nord-du-pays

La cheffe du Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF), Henrietta Fore, a vivement condamné un attentat suicide dans une petite ville de la région de l’Extrême-Nord au Cameroun qui a fait au moins 15 morts parmi les civils, dont cinq enfants âgés entre 3 et 14 ans.

Six autres enfants, âgés entre 9 et 16 ans, ont en outre été grièvement blessés lors de cet attentat qui a eu lieu dans la ville de Mozogo vendredi 8 janvier, a précisé l’UNICEF dans un communiqué de presse publié samedi.

« Je condamne cet acte horrible et j'appelle à la cessation immédiate des attaques contre les enfants, leurs familles et leurs communautés. Il n'y a absolument aucune justification pour cibler ou utiliser des enfants pour mener des attaques », a dit Mme Fore.

« Je continue d'être profondément préoccupée par le nombre croissant d'attaques contre des civils dans les régions de l'Extrême-nord, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun. La montée de la violence a exacerbé une crise humanitaire nationale et on estime aujourd'hui à 3,2 millions le nombre d'enfants dans le besoin à travers le pays », a-t-elle ajouté.
Soutien nécessaire de la communauté internationale

Selon la cheffe de l’UNICEF, les conditions des enfants et des familles vulnérables sont aggravées par les fermetures d'écoles, les flambées de maladies et les conséquences socio-économiques de la pandémie de Covid-19.

« L'UNICEF continue de travailler avec le gouvernement et ses partenaires dans les communautés touchées pour fournir aux enfants et aux familles des services essentiels de protection, de soins de santé et d'éducation, mais cela ne suffit pas. Un soutien et un engagement supplémentaires de la communauté internationale sont nécessaires de toute urgence pour nous aider à atteindre ceux qui en ont le plus besoin », a dit Mme Fore.

Selon la presse, l’attentat suicide a été perpétré lors d’une attaque par des membres du groupe extrémiste Boko Haram. Une femme accompagnant les assaillants a fait exploser une bombe qu’elle portait sur elle au milieu d’une foule fuyant pour se réfugier dans la forêt voisine.

La région de l’Extrême-Nord au Cameroun, tout près de la frontière nigériane, est régulièrement le théâtre d’attaques du groupe Boko Haram originaire du nord-est du Nigéria.

L'AUTEUR
ONU


Autres titres
Burkina-Faso Police Nationale: pour ses 71 ans dit "MERCI" pour la franche collaboration 
Burkina-Faso Fêtes de fin d’année en toute sécurité: "vigilance et prudence" (ministre de la sécurité) 
République Centrafricaine Rumeur de présence des rebelles à Bangui: la version de la ministre de la défense nationale 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Cameroun L’UNICEF condamne un attentat suicide qui a tué au moins 15 civils dans le nord du pays 
Cameroun L’ONU condamne les attaques contre des écoles en zone anglophone 
Cameroun Après l’attaque à Kumba, l’ONU appelle au dialogue pour résoudre la crise dans la partie anglophone 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires