Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Bénin Campagne cotonnière 2020-2021: les prix d'intrants et de coton graine homologués


Economie et finances

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Campagne-cotonniere-2020-2021:-les-prix-d-intrants-et-de-coton-graine-homologues

Les familles professionnelles de l'Association interprofessionnelle du Coton (AIC) ont convenu de reconduire, au titre de la campagne 2020-2021, les prix de cession des intrants aux producteurs pratiqués au cours de la campagne écoulée. Ce faisant, il s’agit notamment pour elles d’éviter que les fluctuations intervenues du fait de la pandémie de COVID-19 ne pèsent sur les producteurs.

Ainsi, lesdits prix se présentent comme suit :

engrais toutes catégories confondues : 240 FCFA le kilogramme, soit douze mille (12 000) FCFA le sac de 50 kg ;
insecticides coton : 3500 FCFA le flacon pour le traitement de demi- hectare (0,5 ha) ;
herbicides totaux : 3500 FCFA/litre ;
herbicides sélectifs : 5000 FCFA/litre.

Par ailleurs, dans la même logique et malgré la tendance négative, elles ont décidé de maintenir les prix d’achat du coton graine aux producteurs à leurs niveaux de la campagne précédente. Ceux-ci s’affichent donc ainsi qu’il suit :

coton-graine conventionnel du 1er choix : 265 FCFA/kg net à payer au producteur ;
coton-graine conventionnel du 2ème choix : 215 FCFA/kg net à payer au producteur ;
coton-graine biologique du 1er choix : 318 FCFA/ kg net à payer au producteur ;
coton-graine biologique du 2ème choix : 258 FCFA/kg net à payer au producteur ;
fonctions critiques: 10 FCFA/kg de coton-graine.
réserve stratégique: 5 FCFA/kg de coton-graine.

Tenant compte de la volonté ainsi exprimée par les acteurs de la filière, le Conseil a homologué ces prix.

Par ailleurs, le Conseil a été saisi de pratiques de mise en place sans contrôle de crédits par les institutions de microfinance, au profit des conseils d’administration des coopératives ou de leurs unions. Ceci crée des surendettements préjudiciables aux activités desdites coopératives et peut, à terme, compromettre leur viabilité.

En conséquence les Ministres concernés par le dossier sont instruits à l'effet de prendre des mesures visant à instituer un mécanisme de consultation de l'AIC par tout établissement financier, dans le cadre de l'octroi de crédits de campagnes agricoles aux producteurs de coton des Coopératives Villageoises de Producteurs de Coton (CVPC).

Ils veilleront, en outre, à renforcer le contrôle des intrants aux frontières dans le but de décourager leur bradage organisé de plus en plus par certains responsables desdites coopératives.



Autres titres
Niger Inondations exceptionnelles: l’UE assiste le pays à hauteur 2,7 milliards FCFA 
Gabon Covid-19/Allègement des mesures: réouverture des restaurants le 30 octobre 
Afrique Rapports IDEV: hausse de 51% des engagements de la BAD en faveur des États fragiles entre 2014 et 2019 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Bénin PNDMA: l’acquisition d’équipements agricoles de près de cinq cents (500) tracteurs 
Bénin Transhumance: un comité de gestion et de sécurisation du pâturage mis sur pied 
Bénin Cantines Scolaires: le ministre Salimane KARIMOU visite des écoles à cantines du département du Mono 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires