Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Cérémonie de clôture du dialogue politique: des conclusions satisfaisantes


Politique

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Ceremonie-de-cloture-du-dialogue-politique:-des-conclusions-satisfaisantes

Son excellence Monsieur Roch Marc Christian KABORE a procédé ce lundi 22 juillet 2019 à Ouagadougou à la clôture des travaux du dialogue politique. Pendant une semaine, un dialogue franc et sincère s’est établi entre les représentants des partis politiques de la majorité présidentielle et de l’opposition politique sur le code électoral, le référendum constitutionnel, les élections de 2020, la situation nationale et les questions d’intérêt national. Ces échanges ont abouti à des propositions consensuelles.

Débuté le 15 juillet dernier, les travaux du dialogue politique initié par le Président du Faso ont pris fin ce lundi 22 juillet 2019. Au terme de ces travaux, les participants composés de 20 représentants de l’Alliance des Partis Politiques de la Mouvance présidentielle (APMP) et 20 représentants du Parti du Chef de Fil de l’Opposition (CFOP) ont soumis au chef de l’État burkinabè, le rapport des conclusions issues de leurs échanges. Pour le Chef de l’État, les conclusions abouties sont fort satisfaisantes. Il dit alors en ses termes « c’est avec beaucoup de satisfaction que nous accueillons les conclusions de ce dialogue, expression de notre commune volonté de bâtir une nation unie, démocratique et prospère ». Les participants ont focalisé leurs échanges sur 2 points essentiels.

D’une part sur le code électoral et les élections de 2020, sur la relecture du code électoral et du calendrier électoral, le vote des burkinabés de l’étranger, l’élection des suffrages universels direct des collectivités territoriales, la Commission électorale nationale indépendante (CENI), la question du quota-genre.

Et d’autre part sur la situation nationale, à ce niveau, la situation sécuritaire, la réconciliation nationale, l’unité nationale, l’autorité de l’État et la cohésion sociale, la justice, le dialogue social et l’efficacité du service public, la violence et la gouvernance économique, et la gestion du foncier.

A la fin de la cérémonie, son Excellence Roch Marc Christian KABORE, Président du Faso a installé le comité de suivi des travaux du dialogue politique. Pour le chef d’État, les travaux du dialogue politique sont terminés mais les échanges et les concertations continuent.



Autres titres
Bénin Dialogue politique : Une loi d’amnistie en faveur des personnes impliquées dans les violences électorales 
Sénégal Vers un réexamen de l’affaire Karim Wade 
Soudan Inquiétudes de l’Église catholique 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Le président du parlement invite les populations à s’inspirer de Thomas Sankara 
Burkina-Faso Des femmes outillées sur le Droit à la sécurité 
Burkina-Faso Attaque : Alpha Barry condamne la tuerie de la Mosquée de Salmossi 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires