Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

République Centrafricaine Des efforts pour régler des différends liés à la transhumance dans l’Ouham-Pendé


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Des-efforts-pour-regler-des-differends-lies-a-la-transhumance-dans-l-Ouham-Pende

Il est environ midi et trente minutes ce 21 juin 2019. La délégation conjointe composée du Sous-préfet de Paoua, des membres locaux du bureau de la Fédération nationale des éleveurs centrafricains (FENEC) et de la MINUSCA fait son entrée à Benamkor, une commune située à environ soixante kilomètres au Nord-ouest de Paoua dans l’Ouham-Pendé. C’est vendredi, jour de marché, et cela tombe bien car les habitants des villages affluent vers Benamkor qui grouille déjà de monde.

La délégation est heureuse. Elle va profiter de l’affluence pour faire passer un message important pour toute la communauté. Le domicile de la Maire Esther Koutoubo, situé à proximité du marché, est très vite envahi par une foule curieuse d’écouter le message de l’autorité. La Maire plante le décor : présentation de la délégation, objectif de la visite. Puis c’est le tour du Sous-préfet de Paoua, Martin Kossi. De faire son plaidoyer sur la question de la transhumance, le nœud des problèmes dans la localité. « Les peuls sont nos frères. Que nous le voulions ou pas nous sommes condamnés à cohabiter. Faisons en sorte que ce qui s’est récemment passé à Koundjili et Lemouna en mai ne se reproduise plus », conseille-t-il.


« Nous n’en disconvenons pas. Nous souhaitons tous vivre ensemble et dans la paix. Mais il faut que nos frères fassent un peu attention à leurs troupeaux qui dévastent nos champs. Les différents conflits qui se sont précédés sont des exemples qui doivent nous interpeler tous », rétorque Gervais Djaman, Président de la jeunesse de la localité.

Plus conciliant, le Président du bureau local du FENEC Moussa Saleh plaide pour plus de tolérance et de dialogue. « Il est triste qu’agriculteurs et éleveurs s’entredéchirent alors qu’ils peuvent trouver un terrain d’entente. Il est important de dialoguer. Les peuls ne sont pas là pour prendre ce qui vous appartient, et ne font pas dévaster les champs par leur troupeau de manière délibérée. Toutefois, en cas de conflit, il serait préférable de s’en référer aux autorités compétentes que de se rendre justice soi-même », explique-t-il.

Très attentif aux échanges, le Chef de bureau de la MINUSCA à Paoua renchérit que « le gouvernement et la MINUSCA sont particulièrement préoccupés par les attaques et les incidents répétitifs liés à la transhumance », pour mettre l’accent sur l’importance de la mise en œuvre de l’Accord politique pour la paix et la réconciliation en RCA (APPR-RCA). Laurent Wastelain averti surtout que « tous ceux qui commettrons désormais des actes pouvant compromettre l’effectivité de l’application de l’Accord seront traités comme des ennemis de la paix et donc qu’ils ne bénéficieront d’aucune faveur ».

Pour leur part, de nombreux habitants prennent à leur tour la parole pour plaider pour la cohésion sociale, reconnaissant paysan et éleveur sont et doivent rester complémentaires, car l’un a besoin du lait et de la viande le l’autre qui, à son tour, a besoin de ses produits agricoles de l’autre pour se nourrir.

Cette activité conjointe des autorités locales, du bureau local du FENEC et la MINUSCA lance une vaste campagne de sensibilisation dans toute la sous-préfecture de l’Ouham-Pende.

L'AUTEUR
MINUSCA


Autres titres
Côte D'Ivoire DJ Arafat sera inhumé le 31 août au cimetière de Williamsville 
Guinée Coyah-Kindia- Mamou- Dabola: les travaux reprennent dès le mois d’octobre 2019 
Inter Les femmes contribuent à l’efficacité de l’aide humanitaire mais sont prises pour cibles (ONU) 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
République Centrafricaine La promotion de l’éducation et de la paix au cœur de la journée internationale de la jeunesse à Bambari 
République Centrafricaine La Minusca encourage les jeunes a rester engages dans la promotion de la paix et du vivre ensemble 
République Centrafricaine Baisse des incidents d’abus et violations des droits de l’homme en RCA durant le premier semestre 2019 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires