Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique du Sud La gratuité de l'Université publique pourrait nuire considérablement à l'économie nationale (Banque mondiale)


Economie et finances

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
La-gratuite-de-l-Universite-publique-pourrait-nuire-considerablement-a-l-economie-nationale-(Banque-mondiale)

En Afrique du Sud, le programme gouvernemental de subventions accordées à l’enseignement supérieur pourrait nuire à l’économie nationale, a indiqué cette semaine la Banque mondiale.

D’après l’institution de Bretton Woods, le nouveau plan visant à porter les investissements dans l’enseignement, à environ 2,5% du produit intérieur brut (PIB) d’ici 2022, n’est pas viable. Ainsi, les 12 milliards $ d’investissements prévus dans le secteur pourraient exercer des pressions « inutiles », et le coût élevé du programme rendrait probablement « hors d’atteinte », l’objectif de doubler les inscriptions à l’université d’ici 2030.

« Dans un contexte de restrictions budgétaires, il sera essentiel que la politique du gouvernement en matière d'enseignement supérieur n'impose pas de charges inutiles au budget national.», a à cet effet déclaré l’institution dans des propos relayés par Bloomberg.

En décembre 2017, en pleine crise économique, l’ancien président sud-africain Jacob Zuma avait annoncé la suppression des frais de scolarité pour les étudiants des foyers dont le revenu annuel combiné est inférieur ou égal à 350 000 rands.

Alors que la deuxième puissance économique du continent sort à peine de la récession, la Banque mondiale appelle le gouvernement à beaucoup encourager l’enseignement à distance, afin de réaliser des économies, et à miser sur les investissements du secteur privé pour « alléger le fardeau qui pèse sur les finances publiques ».

Notons que pour 2019, l’institution table sur une croissance de l'économie sud-africaine à 1,3% et à 1,7% en 2020.

Moutiou Adjibi Nourou



Autres titres
Mali 248 millions $ de la Banque mondiale pour la gouvernance, la résilience climatique, l’électricité et les mines 
Sénégal La BCEAO va tester l’e-paiement à grande échelle en août pour combattre la pénurie de petite monnaie dans le pays 
Ghana Le gouvernement annonce la construction d’une usine de chocolat avec le soutien de la Chine 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique du Sud 400 organisations et entreprises poursuivent Eskom en justice pour les délestages 
Afrique du Sud La SARS veut combattre la contrebande de cigarettes grâce à la technologie 
Afrique du Sud La hausse du tarif électrique coûtera 90 000 emplois au secteur minier en 3 ans 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires