Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique du Sud La gratuité de l'Université publique pourrait nuire considérablement à l'économie nationale (Banque mondiale)


Economie et finances

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
La-gratuite-de-l-Universite-publique-pourrait-nuire-considerablement-a-l-economie-nationale-(Banque-mondiale)

En Afrique du Sud, le programme gouvernemental de subventions accordées à l’enseignement supérieur pourrait nuire à l’économie nationale, a indiqué cette semaine la Banque mondiale.

D’après l’institution de Bretton Woods, le nouveau plan visant à porter les investissements dans l’enseignement, à environ 2,5% du produit intérieur brut (PIB) d’ici 2022, n’est pas viable. Ainsi, les 12 milliards $ d’investissements prévus dans le secteur pourraient exercer des pressions « inutiles », et le coût élevé du programme rendrait probablement « hors d’atteinte », l’objectif de doubler les inscriptions à l’université d’ici 2030.

« Dans un contexte de restrictions budgétaires, il sera essentiel que la politique du gouvernement en matière d'enseignement supérieur n'impose pas de charges inutiles au budget national.», a à cet effet déclaré l’institution dans des propos relayés par Bloomberg.

En décembre 2017, en pleine crise économique, l’ancien président sud-africain Jacob Zuma avait annoncé la suppression des frais de scolarité pour les étudiants des foyers dont le revenu annuel combiné est inférieur ou égal à 350 000 rands.

Alors que la deuxième puissance économique du continent sort à peine de la récession, la Banque mondiale appelle le gouvernement à beaucoup encourager l’enseignement à distance, afin de réaliser des économies, et à miser sur les investissements du secteur privé pour « alléger le fardeau qui pèse sur les finances publiques ».

Notons que pour 2019, l’institution table sur une croissance de l'économie sud-africaine à 1,3% et à 1,7% en 2020.

Moutiou Adjibi Nourou



Autres titres
Côte D'Ivoire Tribunal de Commerce d’Abidjan: 100 % des litiges résolus en 2018 
France Impôts Le taux de prélèvements obligatoires s'élève à 46,1% 
Bénin Transactions financières : Les comptes de monnaie électronique en hausse 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique du Sud Le projet d’amendement pour l’expropriation foncière sera publié la semaine prochaine 
Afrique du Sud Gouvernance publique : Un député de l'ANC arrêté pour corruption 
Afrique du Sud Les syndicats menacent l'industrie aéronautique 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires