Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Tchad Le FMI approuve un nouveau décaissement de 48,6 millions $ au titre de la FEC


Economie et finances

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
Le-FMI-approuve-un-nouveau-decaissement-de-48,6-millions-$-au-titre-de-la-FEC

Le conseil d’administration du Fonds monétaire international (FMI) a approuvé, le 21 décembre 2018, un décaissement d’un montant de 35,05 millions de droits de tirages spéciaux (DTS), soit environ 48,6 millions $, en faveur du Tchad.

Ce nouvel appui financier intervient à l’issue de la troisième revue du programme économique et financier appuyé par un accord au titre de la facilité élargie de crédit (FEC) avec le Tchad. Il porte ainsi le total des décaissements effectués au titre de cet accord à 140,2 millions de DTS (environ 194,5 millions $).

L’institution de Bretton Woods a, par ailleurs, approuvé la demande présentée par les autorités tchadiennes d’une dérogation « pour inobservation du critère de réalisation continu relatif à l’accumulation de nouveaux arriérés de paiements extérieurs par l’Etat et les entreprises publiques non financières ».

Concernant la mise en œuvre de ce programme appuyé par la FEC, le FMI relève qu’en dépit de certains retards, les réformes structurelles entreprises par les autorités tchadiennes se poursuivent de façon « satisfaisante ».

« Les autorités sont déterminées à continuer de stabiliser la position budgétaire, de dynamiser la croissance hors pétrole et de réduire la vulnérabilité du secteur bancaire.», note l’institution.

« A cet égard, il s’agit principalement de maîtriser la masse salariale, ainsi que d’améliorer la mobilisation des recettes intérieures et la gestion des finances publiques. Cela contribuerait à créer un espace suffisant pour accroître les dépenses sociales et l’investissement public, et pour réduire la dette et les arriérés intérieurs. Il sera essentiel aussi de renforcer la législation relative à la lutte contre la corruption et de s’attaquer aux faiblesses de certaines banques intérieures.», soutient le FMI.

Rappelons que l’accord FEC en faveur du Tchad, a été approuvé par le conseil d’administration du FMI le 30 juin 2017, pour un montant de 224,32 millions de DTS (environ 312,1 millions $, ou 160 % de la quote-part du pays).

Ce programme vise à aider le Tchad à rétablir la stabilité macroéconomique, à jeter les bases d’une croissance vigoureuse et inclusive, et à contribuer à l’effort régional qui est déployé pour rétablir et préserver la stabilité extérieure de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC).



Autres titres
Mali 248 millions $ de la Banque mondiale pour la gouvernance, la résilience climatique, l’électricité et les mines 
Sénégal La BCEAO va tester l’e-paiement à grande échelle en août pour combattre la pénurie de petite monnaie dans le pays 
Ghana Le gouvernement annonce la construction d’une usine de chocolat avec le soutien de la Chine 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Tchad Hadj 2019: les vols départs prévus du 28 juillet au 3 aout 
Tchad Redéfinition du rôle et la mission des autorités traditionnelles 
Tchad COMPTE RENDU DU CONSEIL DES MINISTRES 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires