Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Inter Les bailleurs de fonds internationaux vont investir 1 milliard $ pour améliorer la santé de la mère et de l'enfant dans les pays pauvres


Santé

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
Les-bailleurs-de-fonds-internationaux-vont-investir-1-milliard-$-pour-ameliorer-la-sante-de-la-mere-et-de-l-enfant-dans-les-pays-pauvres

A Oslo, les bailleurs de fond internationaux ont annoncé ce mardi, un investissement global de plus de 1 milliard $, pour améliorer la santé de la mère et de l’enfant dans les pays pauvres.

Les nouveaux engagements annoncés devraient être mis en place via le Global Financing Fund (GFF), un mécanisme de financement soutenu par la Banque mondiale et mis en place en 2015 pour combler le déficit de financement mondial en matière de santé de la mère, de l'enfant et de l'adolescent.

Plusieurs pays et organisations ont annoncé de nouveaux engagements en faveur du GFF. Il s’agit entre autres de la Norvège avec 360 millions $, de la Grande-Bretagne avec 65 millions $ ou encore de l’Allemagne avec un investissement de 58 millions $.

Alors que le Burkina Faso a réaffirmé son engagement de consacrer au moins 15% de son budget annuel pour améliorer la santé, le Nigeria a annoncé qu’il investirait 150 millions $ de son budget pour durablement financer la santé et la nutrition des femmes, des enfants et des adolescents. Quant à la Côte d’Ivoire, elle s’est engagée à accroître son budget de santé à raison de 15% par année.

« Avec la santé vient la capacité d’aller à l’école et d’apprendre, ce qui aide les individus à prospérer en tant qu’adulte et à élever des enfants capables de poursuivre le cycle. C’est pour cela que le GFF représente un excellent investissement.», a à cet effet indiqué Melinda Gates, dont la fondation a annoncé un investissement de 200 millions $.

Notons que ces investissements font partie d’une stratégie de mobilisation de plus de 2 milliards $, visant à permettre au GFF de s’étendre à plus de 50 pays au total.

Moutiou Adjibi Nourou



Autres titres
Tchad Assainissement: menace de fermeture de 92 établissements sanitaires privés 
Cameroun VIH-Sida: 16.113 nouveaux séropositifs enregistrés au 3ème trimestre 2018 
Niger Lutte contre le Diabète: la sensibilisation et le dépistage à temps s’imposent 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Inter Aujourd’hui, plus de 40% des jeunes dans le monde n’ont pas d'emploi, ou travaillent tout en étant dans la pauvreté 
Inter L’UNESCO célèbre la Journée mondiale de la philosophie 
Inter Le HCR réclame une action plus résolue des États pour mettre fin à l’apatridie 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires