Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso L’audition du journaliste Damiss, commentée par les quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè parvenus à APA, ce mercredi matin, commentent largement le procès du coup d’Etat manqué de septembre 2015, marqué la veille par la première comparution du journaliste Adama Ouédraogo dit Damiss

Le journal privé Le Pays affiche à sa une : «Procès du putsch manqué : Le journaliste Ouédraogo Damiss fait sa première comparution», précisant que c’est hier lundi, que l’homme de média inculpé dans le cadre du dossier, a été entendu pour la première fois.

«Damiss parle», titre pour sa part, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, informant que dans la salle d’audience, hormis les reporters commis d’office pour l’évènement, des journalistes sont venus être témoins de l’audition de l’actuel directeur de publication du journal «Le Dossier».

Le confrère rappelle que Adama Ouédraogo, dit Damiss, aujourd’hui directeur de publication du mensuel «Le Dossier», était le chef du desk politique de L’Obs (diminutif de L’Observateur Paalga, Ndlr) au moment des faits.

Il fait remarquer que le journaliste qui a comparu mardi 9 octobre à la barre de la chambre de première instance du tribunal militaire de Ouagadougou, est «poursuivi pour faits de complicité d’attentat à la sûreté de l’Etat, coups, blessures et meurtres volontaires».

Aujourd’hui au Faso, autre quotidien privé, renseigne que le journaliste inculpé «a plaidé non coupable tout en indiquant qu’il n’a jamais rédigé ni lu le communiqué du CND (Conseil national de la démocratie)».

Le journal reprend en manchette, les propos de Damiss qui a déclaré hier à la barre : «Si le fait d’avoir cherché l’info au camp Naaba Koom est un délit, alors fusillez-moi».

De son côté, le quotidien à capitaux publics Sidwaya cite l’inculpé qui s’adressant au parquet, a dit ceci : «Si vous devez trancher, on est mort».



Autres titres
Algérie Le journaliste Adlène Mellah de nouveau sous mandat de dépôt 
Congo RDC Enclavement de plusieurs localités après l’effondrement du pont Kasindi 
Bénin Politique et économie, sujets dominants dans la presse béninoise 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso La fête nationale se déporte à la Une des journaux burkinabè 
Burkina-Faso 11-Décembre: le message de l’opposition politique 
Burkina-Faso Fête de l'indépendance du 11 décembre: le Message à la Nation de Roch Marc Christian Kaboré 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires