Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Grogne de policiers, éducation et terrorisme, au menu des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè abordent, ce vendredi, divers sujets dont ceux liés à l’éducation et à la lutte contre le terrorisme, sans oublier la grogne au sein de l’Union police nationale (UNAPOL), le syndicat des policiers.

Le journal Le Quotidien arbore en manchette: «Crise au sein de l’UNAPOL : +le gouvernement met tout en œuvre pour mettre la main sur le syndicat+», reprenant les propos du secrétaire général de l’UNAPOL, Honoré Kientéga.

Le SG du syndicat des policiers, renseigne l’article, s’exprimait lors d’une conférence de presse, hier jeudi à Ouagadougou.

Pour sa part, Aujourd’hui au Faso, autre quotidien privé, rappelle que «depuis le 25 août dernier, l’actualité qui nourrissait la toile était bien les dissensions au sein de l’UNAPOL».

Et le journal de se demander : «Police nationale : qui veut confisquer l’UNAPOL ?».

Pendant ce temps, le journal Le Pays cite le SG de l’UNAPOL qui estime que «le Burkina est en guerre et le premier responsable de ce pays a besoin de sa police».

Le sujet est évoqué par L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè, sous le titre: «Syndicat de la police : l’UNAPOL bis est née».

A en croire le confrère, les animateurs de la conférence de presse ont indiqué que «le ministre de la Sécurité, Clément Sawadogo et le DG de la police, Jean Bosco Kiénou, sont à la base de la création d’un syndicat bis en vue de semer le chaos entre policiers».

Le même journal évoque aussi le point de presse du gouvernement, animé, la veille, par les ministres en charge de l’Enseignement supérieur, Alkassoum Maïga et de l’Education nationale, Stanislas Ouaro.

«Année scolaire 2018-2019 : Ouaro anticipe sur l’insécurité au Sahel», propose comme titre, L’Observateur Paalga.

Le Pays ne dit pas autre chose quand il affiche : «Année scolaire 2018-2019 : le ministre Ouaro propose un plan de sauvetage des écoles du Sahel».

Dans sa rubrique « Pots-pourris », le même journal privé, informe que «Barkhane neutralise un groupe armé terroriste», après l’attaque de la brigade de gendarmerie de Inata, localité située dans province du Soum, région du Sahel.

A ce propos, Aujourd’hui, au Faso mentionne : «Attaque d’Inata : 2 mirages et un drone de Barkhane en renfort».



Autres titres
Somalie RSF demande l’arrestation d’un policier pour tentative d’assassinat sur un journaliste 
Côte D'Ivoire Le Dernier conseil des ministres de l’année et sujets politiques à la Une des journaux ivoiriens 
Sénégal Le Forum des investisseurs du Groupe consultatif de Paris à l’honneur dans la presse sénégalaise 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Isaac Zida supporte patiemment sa mise à l’écart par les autorités burkinabè 
Burkina-Faso Négociations prix des hydrocarbures et justice en couverture des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Patronat, justice et politique au menu des quotidiens burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires