Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal Le sit-in réprimé de l’opposition, sujet dominant dans la presse sénégalaise


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les journaux sénégalais parvenus mercredi à APA traitent essentiellement de la répression par les forces de l’ordre du sit-in non autorisé hier mardi de l’opposition regroupée au sein du Front de résistance nationale démocratique et sociale (FRN).

« Parrainage, exclusion de Karim (Wade) et Khalifa (Sall). L’opposition se révolte » barre à sa Une WalfQuotidien. Mais L’Observateur rapporte que « l’opposition (a été) gazée, des leaders arrêtés » lors du sit-in du Front de résistance nationale démocratique et sociale (FRN) prévu initialement devant le ministère de l’Intérieur et qui s’est finalement tenu au marché Sandaga de Dakar.

« La police mate encore des leaders du FRN », informe Sud Quotidien, soulignant que « (Mamadou Diop) Decroix et Oumar Sarr (ont été) violentés puis arrêtés ; Déthié Fall, Awa Niang, Thierno Alassane Sall, Thierno Bocoum et Issa Sadio Kanouté arrêtés ».

« Trop, c’est trop ! Nous n’allons pas accepter l’inacceptable », déclare le Grand Parti de Malick Gackou dans un communiqué traité par ce journal. Selon Alioune Tine, directeur régional d’Amnesty international, « les images sont honteuses pour le Sénégal ».

Sous le titre « l’opposition matraquée à Dakar », Vox Populi renseigne que « le sit-in du FNR (a été) cassé par la police à coups de grenades lacrymogènes », d’où l’analyse du journal EnQuête pour qui, « Macky Sall marche sur l’opposition ». Ce quotidien informe que « le FRN se félicite de l’atteinte de l’objectif (même si) la bataille de Washington (place du centre-ville de Dakar) n’a pas eu lieu ».

Le Témoin a une toute autre lecture de ce rendez-vous manqué en affirmant que « l’opposition rate son sit-in » à cause de la « faible mobilisation, de l’absence des ténors et de l’indifférence des Dakarois. De son côté, Libération annonce que les opposants arrêtés dont Oumar Sarr et Mamadou Diop Decroix, « ont été libérés dans la soirée ».

A cinq mois de la Présidentielle du 24 février 2019, la situation est de plus en plus tendue dans le champ politique. Le Front de résistance nationale démocratique et sociale (FRN) dit protester pour la défense de la démocratie. Ces opposants exigent la confirmation des candidatures annoncées de Karim Wade et de Khalifa Sall, la mise en place d’une autorité indépendante pour l’organisation des élections, l’accès au fichier électoral, le retrait de la loi portant sur le parrainage, la distribution des cartes d’électeurs aux ayant droits et la libération des prisonniers politiques.



Autres titres
Gabon Infrastructures: reprise des travaux sur l’axe PK12-105 
Côte D'Ivoire Obsèques de la Reine-mère de Niablé/ La république dignement représentée 
Bénin Accord de partenariat avec Air Taxi Bénin pour le transport des pèlerins du Hadj 2019 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Sénégal Le développement du projet d’expansion de Baobab nécessitera un investissement de 183 millions $ 
Sénégal Le marché Petersen ravagé par un incendie 
Sénégal Le Boeig 737 Max n’aura pas accès à l’espace aérien sénégalais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires