Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Cameroun L’insolite s’invite dans les journaux camerounais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Le côté insolite de l’actualité fait les choux gras des journaux camerounais parus vendredi.

Au premier rang des curiosités, c’est Le Jour qui ouvre le bal avec l’affaire de dix mères, ayant accouché par césarienne et séquestrées pendant des jours à la maternité de l’hôpital central de Yaoundé, la capitale, pour incapacité à honorer leurs frais médicaux variant entre 200.000 et 300.000 FCFA.

Et de reposer le problème de l’impécuniosité de nombreuses populations du pays, en quête de soins mais qui périssent dans l’anonymat parce que ne pouvant faire face aux exigences financières dans les hôpitaux publics pourtant financés par l’argent du contribuable.

Le Messager, sur le même sujet et photos à l’appui, a refait le décompte de ces «otages de l’hôpital public» : ce sont, à en croire cet autre quotidien à capitaux privés, 13 femmes et 11 bébés, séquestrés dans le même établissement pendant de longs mois pour délit d’indigence alors même que le ministère de la Santé publique dispose d’une direction et de fonds nécessaires pour faire face à ce genre de cas.

Leur confrère Mutations, de son côté, s’est appesanti sur une folle rumeur, développée par les réseaux sociaux et qui a fini par déferler dans les chaumières faisant état du retrait imminent, par la Confédération africaine de football (CAF), de l’organisation de la Coupe continentale de la discipline (CAN) de 2019 au Cameroun pour retards flagrants dans la réalisation des infrastructures.

Bien que rien n’a été confirmé pour l’instant, ce vacarme a été suivi de timides démentis des officiels qui renforcent la psychose et en rajoutent à la confusion, quant à une éventuelle humiliation d’un pays qui, reconnaît la publication, peine à remplir le cahier de charges lié à cette compétition.

Cité par InfoMatin le ministre des Sports, Pierre Ismaël Bidoung Mpkatt évoque une rumeur «grotesque», expliquant que le gouvernement a été le premier surpris d’entendre ces bruits : «Mais, vous le savez bien, une fois qu’une rumeur est lancée, difficile de l’arrêter.»

Même si le Maroc a démenti la rumeur d’une récupération de l’organisation au Cameroun, il reste constant que de nombreux chantiers accuseraient des retards», reconnaît L’essentiel, sous le titre «Paul Biya doit avoir sa CAN», expliquant en outre que le Comité d’organisation pourrait bien subir les foudres du chef de l’État, irrité par ces nombreux chantiers qui traînent en longueur et alors qu’il avait assuré que son pays «sera prêt le jour dit».



Autres titres
Congo, République du Politique et justice en vedette dans la presse congolaise 
Sénégal Social et politique à la une des quotidiens sénégalais 
Cameroun La sécurité au menu des journaux camerounais 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Cameroun La sécurité au menu des journaux camerounais 
Cameroun Fait divers et crise anglophone au menu des journaux camerounais 
Cameroun L’organe en charge des élections au Cameroun retient finalement neuf candidats pour l’élection présidentielle du 7 octobre 2018 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires