Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Justice, politique et développement au menu des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè abordent, ce lundi, des sujets liés à la politique et au développement, sans oublier la justice marquée par le début des auditions des accusés du putsch manqué de septembre 2015.

Le quotidien national Sidwaya évoque le procès du putsch manqué de septembre 2015 au Burkina Faso, en s’exclamant : «Les accusés enfin à la barre !».
Selon le journal, le procès du coup d’Etat manqué qui a repris le vendredi 29 juin dernier à Ouagadougou, est entré dans sa phase décisive, avec l’entame des auditions des accusés.

«L’interrogatoire a débuté avec le sergent-chef Laoko Mohamed Zerbo qui a été entendu le même jour et le lendemain samedi», rapporte Sidwaya.

A ce sujet, L’Observateur Paalga, le plus anciens des quotidiens privés du Burkina Faso, titre tout simplement: «Procès putsch manqué : l’accusé Mohamed Zerbo à la barre».

Pour sa part, Le Pays, autre quotidien privé, précise qu’ «à la barre, le sergent-chef Mohamed Zerbo nie les faits».

Le quotidien privé Aujourd’hui au Faso ne dit pas autre chose quand il affiche en manchette: «Procès du putsch manqué: Le sergent-chef Mohamed Zerbo rejette les faits à lui reprochés».

Le même journal, dans son éditorial, informe que le 31e sommet de l’Union africaine (UA), ouvert hier dimanche dans la capitale mauritanienne, Nouakchott, a abordé l’attaque contre le QG du G5 Sahel et contre Barkhane.

L’éditorialiste de Aujourd’hui au Faso pense que le présent sommet de l’UA «doit sauver la présidentielle malienne».

En politique, Le Pays reprend à sa Une les propos du président du Parti africain pour la renaissance (PAREN), Michel Béré, qui affirme: «On ne veut plus de taupes (…) dans nos rangs».

De son côté, Sidwaya parle, dans son éditorial, de «fermeté gouvernementale», revenant sur une lettre, avec ‘’un ton ferme’’ que la ministre en charge de la Solidarité nationale avait adressée au Maire de Ouagadougou, à propos de la gestion des inondations dans des zones à risque.

«Passé les phases de sensibilisation et même parfois de laisser-aller, il était tant que l’autorité adopte enfin une posture de fermeté face aux risques, parfois mortels, encourus par certaines populations de l’agglomération ouagalaise en particulier», commente Sidwaya.

Parlant de développement, Sidwaya renseigne qu’à propos de mobilité urbaine, des rues nouvellement bitumées ont été inaugurées le weekend écoulé à Ouagadougou.

Pendant ce temps, le journal Le Quotidien évoque la 26e édition de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat (AG-SE), tenue les 28 et 29 juin derniers à Ouagadougou, faisant remarquer que des recommandations ont été faites «pour zéro société défaillante en 2018».




Autres titres
Inter Le HCR réclame une action plus résolue des États pour mettre fin à l’apatridie 
Maroc Une visite officielle du pape François prévue en mars prochain 
Sénégal Maouloud: prise de dispositions sécuritaires et sanitaires dans les sites et foyers religieux 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Conseil des ministres 
Burkina-Faso Procès du putsch manqué et finances en vedette dans les quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Agents d’appui-conseil agricole: 454 motos pour être plus proche des producteurs 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires