Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Inter Henrietta H. Fore inquiète de la situation d'au moins 300 000 enfants d'Hodeida


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Henrietta-H.-Fore-inquiete-de-la-situation-d-au-moins-300-000-enfants-d-Hodeida

Déclaration de la Directrice générale de l’UNICEF, Henrietta H. Fore, appelant à la protection des enfants à Hodeida et dans l’ensemble du Yémen

NEW YORK, le 12 juin 2018 – « Alors qu’Hodeida est sous la menace d’un assaut imminent, je suis extrêmement préoccupée des incidences que cette offensive aura sur les enfants de cette ville portuaire et au-delà.

L’UNICEF estime qu’au moins 300 000 enfants vivent actuellement dans et autour de la ville d’Hodeida – des garçons et des filles qui souffrent depuis longtemps déjà.

La survie de millions d’autres enfants au Yémen dépend des biens humanitaires et commerciaux qui arrivent chaque jour dans ce port. Sans les importations de denrées alimentaires, l’une des crises alimentaires les plus graves du monde ne pourra que se détériorer. Sans les importations de combustibles, cruciaux pour le pompage de l’eau, l’accès des populations à l’eau potable sera encore amoindri, entraînant davantage de cas de diarrhée aqueuse aiguë et de choléra, deux maladies potentiellement mortelles pour les jeunes enfants.

Dans ce pays déchiré par la guerre, 11 millions d’enfants ont besoin d’aide humanitaire. La disparition de cette planche de salut aura des conséquences dévastatrices pour chacun d’entre eux.

Les équipes de l’UNICEF ont livré il y a deux jours à peine des antibiotiques, des seringues, des fluides intraveineux, des aliments thérapeutiques prêts à l’emploi et des trousses d’hygiène à nos partenaires locaux à Hodeida. Mais ces réserves ne dureront pas éternellement. Si la situation se détériore du point de vue de la sécurité, notre capacité d’intervention sera sévèrement entravée.

Nous appelons toutes les parties au conflit et celles qui peuvent les influencer à placer la protection des enfants au-dessus de toute autre considération. Tous les efforts doivent être déployés pour garantir la sécurité des enfants et pour leur fournir les services de santé, de protection, d’approvisionnement en eau, d’assainissement, de nutrition et d’éducation dont ils ont désespérément besoin.

La distribution de l’aide devrait se poursuivre sans obstacles et les civils qui souhaitent se rendre dans des zones sûres devraient y être autorisés.

Je salue les efforts diplomatiques en cours visant à éviter un assaut complet de Hodeida. Il faut donner une chance à la paix. Les enfants du Yémen le méritent pleinement. »

L'AUTEUR
UNICEF


Autres titres
Togo L’agression d’un opposant alimente les sites d’informations togolais 
Togo La presse électronique s’impatiente de l’arrivée des facilitateurs au Togo 
Sénégal Les quotidiens anticipent le match Sénégal-Japon 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Inter Les polluants issus de l’agriculture représentent une menace sérieuse pour l’eau du monde entier (FAO) 
Inter Migrants: le chef de l’ONU appelle à préserver l’unité familiale 
Inter De faux réfugiés polisariens infiltrés à Bordeaux ! 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires