Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso L’attaque terroriste déjouée à Ouagadougou en vedette dans la presse


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè commentent l’attaque terroriste déjouée, en début de semaine dans la capitale, objet d’un point de presse donné par le procureur du Faso Maïza Sérémé, la veille, à Ouagadougou.

Le quotidien national Sidwaya affiche à sa Une : «Opération anti-terroriste à Ouagadougou: les terroristes projetaient une attaque en juin» là où Aujourd’hui au Faso arbore ces propos de Mme le procureur du Faso près le Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou, Maïza Sérémé : «Les djihadistes de Rayongo projetaient des attaques ciblées en juin».

Selon ce quotidien privé, les premiers éléments de l’enquête font ressortir que les quatre individus qui occupaient la villa (sise au quartier Rayongo dans l’arrondissement n°11 de Ouagadougou) depuis le 10 mai 2018, sont de nationalité burkinabè et malienne.

Et de préciser que les Burkinabè Ouédraogo Youssouf et Sawadogo Abdoulaye alias Abdallah ont été abattus et que la troisième personne abattue, de nationalité malienne se nommerait Sandra Malick.

C’est à juste titre que L’Express du Faso, quotidien imprimé à Bobo-Dioulasso, arbore en première page la déclaration de Mme Sérémé qui dit à propos des membres du réseau démantelé que «ce sont des Burkinabè et des Maliens».

Quant à Le Quotidien, il fait observer que «le Burkinabè Abdoulaye Sawadogo alias Abdallah (est) le cerveau du groupe», soulignant que l’homme voulait installer le Jihad au Burkina Faso.



Autres titres
Afrique Rapatriement volontaire de 320 réfugiés soudanais du Tchad 
Gabon Owendo: des forages pour parer au difficile accès à l’eau potable 
Burkina-Faso L’élevage de bétail offre une opportunité de réintégration pour des migrants rapatriés (OIM) 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso L’élevage de bétail offre une opportunité de réintégration pour des migrants rapatriés (OIM) 
Burkina-Faso Politique générale: le nouveau Premier ministre devant les députés lundi 
Burkina-Faso La 16ème Journée internationale contre les MGF annoncée pour le 20 février 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires