Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal Macky Sall et la révision de la concession de l’autoroute à péage à la Une


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens sénégalais parus mardi mettent en exergue la sortie du Chef de l’Etat, Macky Sall, demandant la révision des contrats de concession de l’autoroute à péage gérée par la société française Eiffage, après le décès ce week-end de l’artiste Papis de Gelongal qui y a heurté une vache en divagation.


« Accidents, vitesse, cherté des prix, incivisme…L’autoroute de tous les excès », titre EnQuête, expliquant que la mort brutale de l’artiste Papis Mballo sur l’autoroute a remis au goût du jour le débat sur les conditions d’exploitation de ce tronçon par le groupe Eiffage.

Ce faisant, nos confrères informent que le président de la République, Macky Sall, demande la révision de la concession.

A la Une du Soleil, le Chef de l’Etat instruit le Gouvernement à « accélérer la révision de la concession et des tarifs » du péage.

« Révision de la concession et des tarifs de l’autoroute à péage-Macky Sall presse son gouvernement », rapporte Sud Quotidien.

Pour Libération, « Macky tape sur la table » à propos du « péage de la mort ».

« Série d’accidents sur l’autoroute à péage : Macky Sall ménage Sénac », titre L’As, dans lequel journal, le président estime qu’ « il est inadmissible de laisser des vaches traverser l’autoroute ».

C’est pourquoi, ajoute L’As, le président engage la révision de la concession et des tarifs du péage.

Mais pour le professeur Iba Barry, juriste, « l’Etat est obligé de négocier » s’il veut arriver à cette fin.

« Déplorant les accidents sur l’autoroute Dakar-Diass : Macky Sall se péage la tête de Sénac », titre Le Témoin.

En faits divers, L’Observateur titre : « Libéré de prison après 10 mois de détention : La mule de Karim parle ».

« Sur le plan financier, Karim Wade ne représente rien. J’ai eu des rapports exécrables avec la Directrice de Rebeuss. Ils ont gardé mes effets personnels, dont une montre de 80 millions f cfa », confie Rilk Dacleu-Idrac à L’Observateur.

Le Quotidien se focalise sur ce rapport sur la transformation économique du primaire au secondaire et note que «pas si efficace ».



Autres titres
Niger Plus de 560 millions de FCFA de produits pharmaceutiques prohibés interceptés 
Sénégal Liberté de la presse : Moussa Ngom, journaliste sénégalais, veut participer « à l’éveil des consciences » 
Guinée Agriculture: pour la tombée de la pluie, les sages implorent Dieu à Lélouma 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Sénégal Liberté de la presse : Moussa Ngom, journaliste sénégalais, veut participer « à l’éveil des consciences » 
Sénégal L’audience de Macky Sall avec les étudiants de l’Ugb et les attaques contre Idrissa Seck à la Une 
Sénégal La presse sénégalaise révèle les premiers éléments de l’enquête sur la mort de Fallou Sène 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires