Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal Politique et justice au menu des quotidiens sénégalais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens sénégalais parus ce vendredi continuent de s’intéresser à la loi sur le parrainage votée la semaine dernière par l’assemblée nationale, mais ils gardent toutefois un œil sur des sujets agitant la vie du pays, notamment la persistante grève scolaire et le procès de la soixantaine de présumés jihadistes dont un imam.

‘’Loi sur le parrainage – Saisine envisagée de la cour de justice de la CEDEAO et la cour africaine des droits de l’homme : L’opposition perd et gagne’’, affiche en manchette Sud Quotidien qui est allé recueillir deux avis sur la démarche de l’opposition.

Les deux avis sont tous les deux livrés en page une sous forme de sous-titres à la manchette et leur libellé donne ceci : ‘’El Hadj Iba Barry Kamara, enseignant à la faculté des sciences juridiques et politiques de l’UCAD : La cour de justice de la CEDEAO et la Cour africaine des droits de l’homme et des peuples ne peuvent exercer aucune contrainte sur le Sénégal – Dr Momar Thiam, expert en communication et DG des hautes études en information et de la communication : Ces recours sont un meilleur moyen de maintenir la pression sur le pouvoir’’.

En pages intérieures, on peut lire les éclairages de ces deux spécialistes que le journal interpelle sur ces deux questions : ‘’Ces juridictions peuvent-elles prononcer l’invalidation de la loi sur le parrainage et donner satisfaction à l’opposition sénégalaise ? Ou faudrait-il seulement voir dans cette saisine envisagée de la CEDEAO et de l’Union africaine une simple stratégie pouvant déboucher sur un gain politique réel pour Idrissa Seck et compagnie?’’.

Ouvrant sur le même sujet, Walf Quotidien est allé consulter l’écrit d’un professeur de droit public avant d’annoncer sa démarche par ce titre tout en haut de la une : ‘’Recours contre le parrainage : Un juriste évalue les chances de l’opposition’’. Et ce que dit Alioune Guèye est encourageant pour surtout l’opposant Idrissa Seck, à en croire le journal qui écrit : ‘’Un professeur de droit public a expliqué que si le président de Rewmi arrive à introduire une requête à la CEDEAO, elle sera bien recevable. Alioune Guèye met en avant, entre autres, la violation du secret du vote et l’impossibilité de la vérification des signatures’’.

Dans le même écrit cité par Walf Quotidien, le professeur de droit public semble plus circonspect sur la saisine par plusieurs membres de l’opposition du Conseil constitutionnel et ainsi il déclare : ‘’l’opposition vient de saisir le Conseil constitutionnel sénégalais, c’est sont droit le plus absolu. Mais, a-t-elle oublié que c’est ce même Conseil constitutionnel qui avait créé une polémique stérile et juridiquement infondée sur la question de la réduction du mandat du même président de la République qui n’a jamais eu lieu, en substituant un Avis à une Décision ?’’.

Sur un tout autre plan, le procès de la soixantaine de personnes accusées d’être des jihadistes est également à la une des journaux qui, tout en annonçant la suspension jusqu’à lundi des travaux du tribunal, sont revenus sur l’audition, la veille, d’un des mis en cause, en l’occurrence Alpha Diallo. Sous le titre en première page de ‘’Alpha Diallo, les études en finances islamiques et l’accusation de terroriste’’, L’Observateur dresse le portrait d’un accusé qui nie en bloc l’étiquette de terroriste qu’un veut lui coller.

Citant ce dernier, le journal écrit : ‘’Il ne pensait jamais se retrouver devant une juridiction chargée de juger des personnes pour des faits de terrorisme. Lui dit n’avoir pas le temps de recevoir de l’argent de Makhtar Diokhané ou de Mohamed Ndiaye, pour rallier les insurgés encore moins combattre auprès de Boko Haram’’.

Dans un long papier à lire en page intérieure, L’Observateur dresse le portait de Alpha Diallo, décrit comme quelqu’un ayant de ‘’la classe’’ et du ‘’charisme’’. ‘’Lorsqu’il parle, toutes les attentions s’accrochent à ses mots. Des mots qui, bien alignés dans un français articulé avec soin, ont l’art de séduire’’, écrit le journal qui, en politique et en sport, fait aussi le portrait et le parcours de l’opposant Ousmane Sonko et du footballeur de Liverpool, Sadio Mané.



Autres titres
Congo, République du Football, salubrité et lutte contre la corruption au menu de la presse congolaise 
Burkina-Faso Justice et sécurité au menu des quotidiens burkinabè 
Cameroun Le contentieux post présidentielle continue de passionner les journaux camerounais 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Sénégal La presse sénégalaise dissèque le rapprochement entre Ousmane Sonko et Abdoulaye Wade 
Sénégal Ousmane Sonko et les Lions se partagent la une de la presse sénégalaise 
Sénégal Ousmane Sonko en vedette dans la presse sénégalaise 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires