Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Côte D'Ivoire Message du gouvernement à l’occasion de la Journée Mondiale de la Terre (JMT)


Environement

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Message-du-gouvernement-a-l-occasion-de-la-Journee-Mondiale-de-la-Terre-(JMT)

Ivoiriens, Ivoiriennes, Chers Amis de la Côte d’Ivoire,

A travers les différentes époques de l’histoire, la planète Terre a toujours été l’unique mère nourricière de l’humanité. Que ce soit pour nos besoins alimentaires, énergétiques ou de protection contre les aléas climatiques, la terre, planète bleue, recèle de trésors.
Depuis toujours, elle nous porte, nous offre ses richesses mais subit en retour des actes répréhensibles de notre part. Hymne ou mea culpa, rendons hommage à la terre car l’homme a toujours et devra continuer de tirer profit des multiples et inestimables ressources de la terre.

Oui, rendons hommage à cette terre d’espérance et de promesse de vie meilleure pour les générations futures, qui malheureusement, est en plein déclin et perd peu à peu ses facultés nourricières. Et cela, l’homme en est l’évident responsable au vu de son désintérêt à gérer, de façon durable, les ressources naturelles à lui prêtées par sa descendance.
En effet, comme le dit le célèbre proverbe indien, « La terre n’est pas un don de nos parents, ce sont nos enfants qui nous la prêtent».

En ce jour spécial du 22 avril 2018 où le monde entier célèbre la Journée Mondiale de la Terre, il est temps pour nous de faire face à nos responsabilités et de réaffirmer notre engagement à un changement de comportement envers notre planète Terre.
L’avenir est devant nous, plein d’espoir et de promesses traduits par un sursaut international en faveur du climat, de la foresterie, de l’énergie, de l’agriculture, des ressources en eau, de la biodiversité, etc. La Côte d’Ivoire y joue sa pleine partition à travers plusieurs actions concrètes parmi lesquelles :
♦ La restauration du couvert forestier et la promotion d’une agriculture intégrant la préservation de l’environnement ;
♦ Le développement des énergies renouvelables réduisant les émissions de Gaz à Effet de Serre ;
♦ La préservation de notre biodiversité et de nos espèces menacées d’extinction ;
♦ La lutte contre l’érosion côtière ;
♦ La gestion intégrée de nos ressources en eau ;
♦ La gestion écologiquement rationnelle des produits chimiques et autres déchets dangereux ;
♦ La construction de Centres de Transferts et de Centres de Valorisation et d’Enfouissement Technique pour une meilleure gestion de nos déchets ;
♦ La lutte contre les activités frauduleuses à forte destruction écologique tels que l’orpaillage clandestin ;
♦ La prévention et la gestion des faits accidentels tels que le déversement accidentel d’hydrocarbures dans l’océan ;
♦ Etc.
A travers toutes ces actions concrètes, notre pays s’active, de plus en plus, à faire pencher son développement vers un développement durable, préservant notre milieu naturel.
Nous devons coûte que coûte mettre fin à nos agressions envers la terre-mère, car malheureusement, il n’y a pas de Planète B vers laquelle nous pourrions aller en exil.
Aujourd’hui, fort heureusement, nous avons la capacité de réparer nos erreurs et de réduire les menaces que nous faisons peser sur nos générations futures. Si chacun de nous, à son niveau et en ce qui le concerne, mène des actions de repentance et de réparations, nous pouvons encore sauver notre planète et lui rendre ses nombreuses vertus.
Aussi, conformément à la vision du Président de la République, Son Excellence Monsieur Alassane OUATTARA, urge-t-il que tous ensemble, nous mettions un terme à l’utilisation du mercure dans l’orpaillage illégal, que nous disions non à la production, à l’importation, à la commercialisation, à la détention et à l’utilisation des sachets plastiques, non à la déforestation, non aux actes de pollution et à la destruction de notre biodiversité, bref, non à toutes ces actions qui réduisent notre espérance de vie et détruisent notre milieu naturel.

********
Le Ministère de la Salubrité, de l’Environnement et du Développement Durable entend tout mettre en œuvre pour renforcer les initiatives sectorielles de préservation de notre planète, par des actions ayant un fort impact sur les conditions de vie des populations.
Tel est le défi qui se présente à nous et pour lequel la mobilisation de tous les acteurs issus de toutes les couches sociales et de tous les secteurs de développement est requise, car seuls nos efforts conjugués nous donneront raison dans cette lutte farouche contre la destruction de notre planète TERRE, notre unique milieu de vie.

Je vous remercie.



Autres titres
Sénégal Assainissement du cadre de Vie: vers l’exécution d’un Plan d’urgence d’amélioration 
Côte D'Ivoire Salubrité /Anne OULOTO visitant les ouvrages de salubrité en construction: « Je peux dire aux ivoiriens que les choses avancent très bien » 
Tunisie Bientôt l’éducation environnementale au programme scolaire 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Côte D'Ivoire Politique et nécrologie font la Une des journaux ivoiriens 
Côte D'Ivoire Le débarcadère de Locodjro: 317 000 tonnes de poissons en 2020 
Côte D'Ivoire La haute autorité pour la bonne gouvernance et l’institut national de la statistique: atelier de validation de l’étude sur la cartographie des secteurs exposés aux risques de corruption 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires