Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Niger Clôture de l’exercice militaire dénommé « bouclier du golfe »: le Chef de l’État a assisté à une superbe démonstration militaire sur le site de Joubel


Sécurité

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Cloture-de-l-exercice-militaire-denomme--bouclier-du-golfe-:-le-Chef-de-l-État-a-assiste-a-une-superbe-demonstration-militaire-sur-le-site-de-Joubel

Le président de la République, Chef de l’État S.E. Issoufou Mahamadou qui séjourne depuis le dimanche dernier, en Arabie Saoudite, précisément à Damman, la capitale de la province orientale d’Ach-charqiya, sur le golfe persique, a assisté lundi, 16 avril 2018, a un défilé militaire qui s’est déroulé sur un site de Joubel, situé à 200Km de Dammam.

Cet exercice militaire qui s’est déroulé du 18 mars au 16 avril 2018 a vu la participation de 10 pays africains ; 13 pays arabes réunis au sein de la coalition islamique ; les États Unis et la Grande Bretagne. Une trentaine des Chefs d’État des pays africains dans lesquels figurent les Présidents des pays du G5 Sahel et de la péninsule arabique ont pris part à la clôture de cet exercice militaire dénommé « bouclier du golfe ».

C’est le Roi des deux saintes mosquées de l’Arabie Saoudite, Sa Majesté Salam Bin Abdoul-Aziz Saoud qui a présidé la clôture de cet exercice militaire. Le drapeau du Niger a flotté sur le site de Joubel où s’est tenu le défilé militaire auquel sept (7) Sous-officiers et Officiers des Forces armées nigériennes ont participé activement devant les regards du Président de la République S.E. Issoufou Mahamadou. En effet, sur les questions sécuritaires, le pays organisateur de cet exercice militaire reste intransigeant.

L’Arabie Saoudite est l’un des pays islamiques qui ne badinent pas avec la question. Les autorités saoudiennes continuent d’intensifier les actions et les soutiens aussi bien dans leur pays ; dans le reste de la région que dans les pays du Sahel. Arabie Saoudite contribue d’ailleurs au financement de la Force conjointe G5 Sahel, une organisation sahélienne conçue et mise en œuvre par cinq (5) pays du Sahel en réponse à la lutte contre le terrorisme. Il s’agit entre autres du Niger ; Burkina Faso ; Mauritanie ; Tchad et le Mali. En effet, l’objectif pour les pays engagés dans cette bataille est d’éradiquer cette gangrène qui sévit dans ces pays respectifs en particulier et dans toute région du Sahel en général. C’est d’ailleurs, le fil conducteur du Président de la République, Chef de l’État, président en exercice du G5 Sahel. Issoufou Mahamadou qui répond favorablement à cette initiative salvatrice dénommée « bouclier du golfe » reste convaincu du triomphe des pays du G5 Sahel sur les forces du mal qui croient dans leurs actions ignobles déstabiliser les pays du Sahel.

S’agissant de la cérémonie du défilé militaire proprement dite, elle a débuté par la lecture du Saint Coran. Ce défilé a été marqué par trois temps forts à savoir : le défilé des forces aériennes ; terrestres et maritimes dans un combat grandeur nature. Les troupes venues de 25pays ont montré en live comment déloger l’ennemi aussi bien par sur terre qu’en l’air ou encore sur la mer. Les démonstrations aériennes sont des essais de tirs avec des munitions réelles. La détonation des tirs dégage sur le périmètre du site des flammes et de la fumée. Dans ces endroits suffocants, les troupes au sol engagent elles aussi des actions de ratissage, une façon de neutraliser les poches de résistance des ennemis. Pendant une heure chrono, les pilotes de chasse ; ceux des hélicoptères apaches et des artilleries lourdes sont entrés en action pour neutraliser l’ennemi.

Toutes ces manœuvres auxquelles plusieurs Forces armées issues des pays africains et arabes ont participé entrent dans le cadre de la préparation des projets didactiques militaires multilatéraux dont le but est de renforcer les relations et la coopération militaire entre les pays participants à cet exercice. En plus, elles favorisent d’échange d’expériences et les connaissances militaires.

Cet exercice militaire « bouclier du golfe » qui est mené sur le site de Joubel complément dégagé, a été une véritable démonstration de force quant à l’engagement, la détermination et la capacité des pays coalisés à lutte efficacement contre le terrorisme et l’extrémisme violent. Cet exercice maitrisé par l’ensemble des forces armées participantes sera incontestablement un atout majeur surtout pour les pays du G5 Sahel qui se battent quotidiennement contre le terrorisme dans la région du sahel.



Autres titres
République Centrafricaine Le Conseil de sécurité demande aux groupes armés de déposer les armes 
République Centrafricaine Vers une stratégie nationale pour contrôler la gestion des armes légères et de petit calibre en RCA 
Mali Renforcement des capacités d’intervention de l’Armée de l’Air: le Président IBK dote les FAMa de 4 avions d’attaque A-29 Super Tucano 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Niger Baccalauréat 2018: démarrage des épreuves écrites ce mercredi 
Niger Le Président Issoufou Mahamadou a reçu samedi la Vice-secrétaire Générale des Nations-Unies et la Ministre des Affaires Etrangères de Suède 
Niger Marchés de Djamadje et Tagabati: annulation des attributions des places sur le nouveau site 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires