Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal La sortie de l’ancien Pm Aminata Touré sur le parrainage à la Une au Sénégal


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les divergences suscitées par la loi sur le parrainage des candidatures à la présidentielle, qui devra obliger chaque candidat à collecteur 1% de signatures des électeurs, alimentent toujours les quotidiens sénégalais parus lundi, insistant ainsi sur la sortie de l’ancien Premier ministre, Aminata Touré.

« Aminata Touré sur le parrainage : C’est pour éviter des candidatures occultes », rapporte Sud Quotidien.

L’As rappelle que l’ancien Pm dirige le pôle parrainage et mobilisation du pouvoir, mais note que « Aminata Touré entame son Sall boulot ».

Selon nos confrères, Aminata Touré est au front pour tenter de lever les amalgames et recadrer les pourfendeurs du parrainage.

Le Soleil s’entretient avec Me Oumar Youm, directeur de cabinet du président de la République. Selon Me Youm, « Macky Sall est ouvert à des discussions ».

Dans ce journal, Aminata Touré dite Mimi précise que « le parrainage ne vise à éliminer personne ».

De son côté, Source A donne le coup de théâtre dans la croisade contre le projet de loi portant parrainage. Ce journal explique qu’ «en 20196, le Pds, le Rewmi, Aj…avaient validé le taux de 1% des électeurs inscrits ».

Nos confrères précisent qu’en 2016, au-delà de leur acceptation de modifier la Constitution, notamment en son article 29, alinéa 4, pour prévoir qu’un taux de signatures égal à 1 % des électeurs inscrits soit appliqué pour l’élection présidentielle, les adversaires du parrainage avaient formulé sept autres recommandations.

Quoi qu’il en soit, L’Observateur voit « Macky dans la tourmente » avec le parrainage et la guéguerre dans son parti.

Le journal rapporte la bagarre rangée entre ses lieutenants, le ministre Abdoulaye Daouda Diallo et Cheikh Oumar Hanne, Dg du Coud à Nyanga Edy.

Ce qui pousse Walfadjri à parler de violences inter-APR à Podor (Nord) et à dire que « la République se donne en spectacle ».



Autres titres
Mali Foncier-agriculture-climat: Manifeste des exploitants agricoles familiaux aux candidats à la présidentielle malienne 
Inter Méditerranée: le HCR se félicite de la fin de l’impasse pour les 450 réfugiés et migrants bloqués en mer 
Bénin Célébration du 1er aout: Cotonou a un nouveau plan de circulation 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Sénégal L’acquittement de l’Imam Alioune Badara Ndao à la une des journaux sénégalais 
Sénégal Le rejet de la demande de libération de Khalifa Sall à la une des journaux sénégalais 
Sénégal Xi Jinping attendu à Dakar le 21 juillet 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires