Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Cameroun Interdiction de la vente d’armes de chasse, de protection et des munitions dans six régions du pays


Sécurité

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
Interdiction-de-la-vente-d-armes-de-chasse,-de-protection-et-des-munitions-dans-six-regions-du-pays

Le ministre camerounais de l’Administration territoriale, Paul Atanga Nji (photo), a rendu public, le 4 avril 2018, un communiqué annonçant «l’interdiction, jusqu’à nouvel ordre, de la vente des armes de chasse et de protection, ainsi que de leurs munitions dans les régions de l’Adamaoua, du Centre, du Littoral, de l’Ouest, du Nord-Ouest et du Sud-Ouest ; et la fermeture, jusqu’à nouvel ordre, de toutes les armureries ouvertes dans lesdites régions.»

Le communiqué gouvernemental, qui précise que «la prolifération et la circulation illicite des armes à feu de tous calibres et de leurs munitions ont, depuis quelque temps, atteint des proportions préoccupantes et représentent une réelle menace à l’ordre public», prescrit par ailleurs aux gouverneurs des régions concernées, un «inventaire exhaustif des stocks d’armes et de munitions disponibles à date dans les armureries, ainsi que des diverses commandes en cours ou en instance».

Si elle concerne six régions du Cameroun, cette décision de Paul Atanga Nji, promu au sein du gouvernement le 2 mars 2018, cumulativement avec son poste de secrétaire permanent du Conseil national de sécurité ; sonne comme une réponse à la situation sécuritaire dans les deux régions anglophones du pays (Nord-Ouest et Sud-Ouest) et dans l’Adamaoua.

En effet, cette dernière région septentrionale du Cameroun est depuis quelques mois prise en otage par des kidnappeurs, qui, usant d’armes, enlèvent régulièrement des membres des familles de bergers et exigent des rançons. Dans les régions anglophones sus-mentionnées, des bandes armées nées de revendications sécessionnistes alignent des assassinats des éléments des forces de défense et, depuis quelques temps, procèdent à des enlèvements des hautes personnalités affectées dans cette partie du pays.

BRM



Autres titres
Inter L’ONU lance un projet de prévention de l’extrémisme violent en Jordanie, en Libye, au Maroc et en Tunisie 
Afrique La sécurité au centre d’un sommet conjoint CEEAC–CEDEAO prévu en juillet 
Burkina-Faso Recrutement de plus de 1000 élèves au sein de la police nationale 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Cameroun L’ouverture de la session du Sénat retient l’attention des journaux camerounais 
Cameroun La politique à l’affiche des journaux camerounais 
Cameroun Polémique sur l’aéroport de Douala et finance illicite en couverture des journaux camerounais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires