Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Niger Les Associations Islamiques inquiètent de la situation sociopolitique


Société

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Les-Associations-Islamiques-inquietent-de-la-situation-sociopolitique

Louanges à Allah, Seigneur des mondes! Paix et Salut sur Son Prophète Muhammad (çallallahou alayhi wa sallam) !

La controverse sur la loi de finance 2018 est hélas, en train de tourner en une discorde qui a de quoi inquiéter toute personne douée de bon sens et soucieuse de promouvoir un dialogue franc et constructif sur les questions d’intérêt national. On a comme l’impression que notre pays perd chaque jour en maturité, la moindre question prenant l’allure de drame, engageant les citoyens à des bras de fer qui franchissent le cap des arguments pour désormais investir la rue. A ce jeu puéril et dégradant pour l’image de notre nation, la société civile et la classe politique, tous bords confondus au demeurant, semblent oublier l’essentiel qui demeure le génie collectif pour repenser le développement.

Marcher pour ou contre la loi de finance 2018 ne s’inscrit pas dans une logique d’intérêt national. Au contraire, l’un et l’autre affaiblissent le pays et accentuent les divergences entre des acteurs politiques et sociaux sensés s’asseoir ensemble pour se pencher sur les vrais problèmes et reformuler les politiques antisociales imposées au pays.

Nous sommes donc les proies d’une diversion nationale d’envergure ayant pour but de détourner notre attention du vrai problème que constitue l’occupation du territoire national. Ce que la loi de finance 2018 pourrait apporter comme ressources au budget de l’Etat, une gestion efficiente de nos ressources naturelles en apporterait sûrement plus.

Aussi, aux uns et aux autres, les associations islamiques en appellent à plus de patriotisme et de sincérité pour se pencher sur les questions qui engagent véritablement le devenir du Niger.

Les associations islamiques signataires de la présente déclaration en appellent donc à toutes les parties pour un retour à la sérénité et analyser objectivement les problèmes du pays. Le Niger attend de ses élites des réponses globales pour sauvegarder la souveraineté nationale, la cohésion sociale et assurer son développement durable. En tout état de cause, nous devrons savoir que chacun de nous répondra de ses actes en bien ou en mal devant Allah SWT.

Nous ne cesserons de rappeler cette injonction d'Allah SWT « La réconciliation est meilleure » pour indiquer que nous n’avons de choix autre que de rechercher l’apaisement entre les parties en dispute et les inviter sereinement à engager un dialogue sincère et constructif. Le Saint Coran nous dit : «Les croyants ne sont que des frères. Etablissez la concorde entre vos frères et craignez Allah afin qu’on vous fasse miséricorde». Le Prophète SAW nous dit également : «Addini Nassihah… Envers Allah, Son Livre, Son Messager, les dirigeants des musulmans et les gens du peuple !».

C'est l'occasion de rappeler quelques principes essentiels islamiques de rapport entre dirigeants et administrés, à savoir :

Aux dirigeants, il incombe:

- la gestion du pouvoir avec justice et éviter l'injustice ;

- l'exercice du pouvoir en ne recherchant que l'agrément d'Allah ;

- l'auto-interdiction de l'injustice dans l'administration de leurs sujets et ce en ce qui concerne leurs biens, leur sang et leur dignité;

- le rejet de la passion dans la gestion des affaires publiques ;

- l'observance de la justice sociale envers tous les administrés sans discrimination.

Aux administrés, il incombe:

- l'écoute et obéissance aux dirigeants dans ce qu'ils ordonnent tant que cela ne désobéit pas à l'ordre du Créateur;

- l'interdiction de rébellion aux dirigeants même s'ils sont injustes ou refusent d'accorder les droits à leurs administrés ;

- les bons conseils à prodiguer aux dirigeants dans la discrétion et le respect ;

- les prières et invocations positives aux dirigeants et éviter de les maudire.

L'invocation du Prophète selon le hadith rapporté par Mouslim et cité par Aicha est plus que suffisant : "Ô Allah ! Tout celui à qui est confié quelque affaire de ma communauté et la met dans la gêne met le dans la gêne à son tour ! Et celui à qui est confié l'affaire de ma communauté et est doux envers elle, soit clément envers lui".

C'est pourquoi, nous devrons être fiers du privilège relatif à la paix et la quiétude sociale dont bénéficie notre pays par la grâce infinie d'Allah SWT, Le remercier et continuer à L'implorer pour compter toujours sur sa miséricorde. Allah -qu’Il soit Magnifié- a dit :

Et lorsque votre Seigneur proclama: «Si vous êtes reconnaissants, très certainement J’augmenterai Ma grâce pour vous. Mais si vous êtes ingrats, Mon châtiment sera terrible ». Sourate Ibrahim - Verset 7.

Et cramponnez-vous tous ensemble au câble d’Allah et ne soyez pas divisés ; et rappelez-vous le bienfait d’Allah sur vous : lorsque vous étiez ennemis, c’est Lui qui réconcilia vos cœurs.

Eu égard à tous ce qui précède, les associations islamiques demandent instamment à la population nigérienne:

- De revenir à Allah SWT par une repentance sincère et de multiplier les Istigfars ;

- De continuer à implorer Allah SWT pour la quiétude et la stabilité du pays et de la Oummah islamique en général ;

- D’éviter la fitnah car celle-ci sommeille dans chacun d’entre nous! Maudit soit celui qui la réveille !

Enfin, les associations islamiques en leur qualité d'institutions morales restent disponibles pour toute médiation au nom de l’intérêt général.

Qu'Allah bénisse le Niger et son Peuple ! Amine

Fait à Niamey, le 10 mars 2018

Ont signé:

IKS

ASJN

ANASI

ACJMN

AEMN

APCI

ANRI

LNJM



Autres titres
Congo RDC Equateur/Naufrage: des morts et des passagers portés disparus enregistrés 
Burkina-Faso La rupture des relations diplomatiques avec Taïwan en couverture des quotidiens burkinabè 
Sénégal Les étudiants et les Lions à la une des journaux sénégalais 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Niger Début des séances de rupture collective du jeûne de Ramadan ou 'Iftar' à la Présidence de la République la République 
Niger Plus de 560 millions de FCFA de produits pharmaceutiques prohibés interceptés 
Niger Les travaux de réhabilitation de la Voie Express lancés 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires