Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Les attaques terroristes de Ouagadougou en couverture des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè parus lundi commentent largement les attaques terroristes du 2 mars dernier ayant fait 16 morts et des dizaines de blessés.

«Attaques terroristes du 2 mars 2018: 8 décès chez les FDS (Forces de défense et de sécurité, Ndlr), 8 terroristes tués», arbore le quotidien national Sidwaya qui dans son éditorial souligne que le Burkina Faso est «plus que jamais débout !».

De son côté, le quotidien privé Le Pays fait un «retour sur le film des évènements», avant de faire observer que «des Burkinabè sont toujours sous le choc».

Aujourd’hui au Faso parle de «vendredi noir à Ouagadougou», publiant la liste des victimes et relatant le déroulé chronologique des évènements.

Le journal fait remarquer que «Iyad Ag Ghaly a touché le Burkina, mais ne peut couler !». Et de s’interroger : «Où se cache l’impitoyable caïd des Ifogas ?».

Quant à L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, dans son ‘’Commentons l’évènement’’ du jour, titre : «Attaque terroristes EMGA (Etat-major général des armées, Ndlr) : Profanation».

Selon le commentateur, les terroristes sont revenus à Ouagadougou, et en plein jour cette fois-ci «comme pour montrer qu’ils n’ont peur de rien et de personne».

Le journal privé Le Quotidien affiche en manchette: «Attaques terroristes du 2 mars 2018 à Ouaga : L’ambassade de France impénétrable», avant d’évoquer la «scène d’apocalypse à l’Etat-major général des armées».

Le même journal consacre son éditorial au sujet, sous le titre : «Attaques terroristes à Ouagadougou: le dispositif sécuritaire burkinabè toujours faible».

A lire le commentaire, des efforts sont à faire dans tous les maillons de la chaine sécuritaire au Burkina Faso, car poursuit-il, «une meilleure organisation de l’ensemble des structures en charge de la sécurité intérieure avec à leur tête des personnes aguerries, s’impose».



Autres titres
Mali Foncier-agriculture-climat: Manifeste des exploitants agricoles familiaux aux candidats à la présidentielle malienne 
Inter Méditerranée: le HCR se félicite de la fin de l’impasse pour les 450 réfugiés et migrants bloqués en mer 
Bénin Célébration du 1er aout: Cotonou a un nouveau plan de circulation 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Société civile et administration publique au menu des journaux burkinabè 
Burkina-Faso Semaine nationale de l’Information et de l’Orientation, 3e édition : « Informer, conseiller et orienter les nouveaux bacheliers » 
Burkina-Faso Adoption de la création de l’Agence nationale de régulation pharmaceutique 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires