Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique du Sud Remaniement gouvernemental marqué par le retour des respectés Nhlanhla Nene et Pravin Gordhan


Politique

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
Remaniement-gouvernemental-marque-par-le-retour-des-respectes-Nhlanhla-Nene-et-Pravin-Gordhan

Le nouveau président sud-africain Cyril Ramaphosa a annoncé, dans la soirée du lundi 26 février, un remaniement ministériel marqué par le retour de deux figures très appréciées par les marchés, qui avaient été évincées par son prédécesseur Jacob Zuma.

Le respecté Nhlanhla Nene s’est vu confier le portefeuille clé des Finances, poste qu'il a déjà occupé de 2014 à 2015 avant d'être limogé par Zuma et remplacé par un député sans expérience, David van Rooyen. Ce changement avait alors reçu un accueil très hostile sur les marchés et fait chuter le rand.

Cyril Ramaphosa, qui a pris ses foncions, le 15 février, suite à la démission au très controversé Zuma, empêtré dans de nombreux scandales de corruption, a aussi rappelé au gouvernement, Pravin Gordhan, un défenseur acharné de la bonne gestion des deniers publics qui avait été limogé du Ministère des finances en 2017.

Pravin Gordhan a obtenu le portefeuille très sensible des Entreprises publiques, où il devra gérer le brûlant dossier de l’endettement de ces sociétés gangrénées par la mauvaise gestion.

Soucieux de représenter les diverses ailes du Congrès national africain (ANC, parti au pouvoir), Cyril Ramaphosa a conservé dans son nouveau cabinet plusieurs ministres et hauts responsables réputés proches de Jacob Zuma. Il a ainsi confié la vice-présidence de la République à David Mabuza, numéro deux du parti et compromis avec l’ancien régime. Son adversaire, dans la course à la tête de l’ANC, Nkosazana Dlamini-Zuma, a, quant à elle, hérité du Ministère de la planification.

Patron de l’ANC depuis décembre, Cyril Ramaphosa a également conservé dans son gouvernement Malusi Gigaba, un allié de Jacob Zuma, qui passe des Finances à l’Intérieur.

« En faisant ces changements, j'ai été soucieux de la nécessité de créer un équilibre entre, d’un côté, la continuité et la stabilité, et de l’autre la nécessité de renouveau et de reprise économique », a-t-il expliqué.

En réaction à ce remaniement gouvernemental, l’opposition a salué le retour de Nhlanhla Nene. Elle a cependant dénoncé un gouvernement « qui pullule de ministres compromis, de fidèles aux Gupta et de personnes accusées de corruption ».

L’Alliance démocratique (DA), principal parti d’opposition, a ainsi estimé que « la décision de s’associer avec Mabuza qui est rongé par les scandales, met en doute la volonté du président de lutter contre la corruption et de rebâtir à partir des ruines laissées par une décennie Zuma ».

« Le président Ramaphosa a maintenu au pouvoir les délinquants de la corruption et de la capture de l’Etat », a dénoncé de son côté le parti de la gauche radicale des Combattants pour la liberté économique (EFF).

Peu après sa prise de fonction, Cyril Ramaphosa avait promis aux Sud-africains un «nouveau départ », tout en indiquant qu’il allait faire de la relance de l'économie et de la lutte contre la corruption, ses priorités.



Autres titres
Éthiopie Le portefeuille stratégique de la défense confié à une dame 
Guinée La journée ville morte diversement suivie 
Nigéria Lutte contre la corruption : une décision de Buhari qui ne fait pas l’unanimité 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique du Sud Eskom s’apprête à licencier 7 000 employés au cours des cinq prochaines années 
Afrique du Sud L'opposition introduit une proposition de loi pour nationaliser la Banque centrale 
Afrique du Sud Ouverture d'un atelier sur la nécessité de réduire la nocivité du tabac 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires