Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Togo la presse fustige les exigences de l’opposition lors du dialogue politique national


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La nouvelle suspension du dialogue politique togolais est disséquée ce mardi par les journaux togolais, trouvant, pour la plupart d’entre eux, exagérées, les exigences de l’opposition.

« A qui la faute s’il n’y a pas d’avancées majeures ? », s’interroge en manchette le bihebdomadaire L’Eveil de la Nation avant d’imputer la faute à l’opposition qu’il accuse de vouloir « pousser Faure Gnassingbé dehors et l’empêcher de se représenter en 2020 ».

Cette exigence est « irréalisable », soutient le bi-hebdo non sans ajouter que c’est ce qui « retarde et bloque les travaux». En effet, écrit-il, les exigences de la coalition « deviennent des surenchères comme un marché aux crabes. Situation qui complique la tâche du facilitateur même si celui-ci est toujours optimiste ».

Pour sa part, le quotidien Togo Matin estime également que l’opposition « a monté les enchères », avec « souvent des inventaires imprécis aux yeux du président Nana Akufo-Addo ».

Par ailleurs, le journal n’apprécie pas les positions de Jean-Pierre Fabre, chef de file de l’opposition, qui, indique-t-il, « s’est montré peu préoccupé par les conclusions et les recommandations du médiateur ghanéen ».

En effet, écrit Togo Matin, en mettant avant « l’arrêt définitif des poursuites judiciaires à l’encontre des personnes inculpées dans l’affaire des incendies des grands marchés de Kara et de Lomé », il paraît évident que le leader de l’Alliance nationale pour le changement (ANC) « compte surenchérir les concessions de l’opposition avec pour finalité, de retarder le processus de dialogue, faute de propositions captivantes ».

La position de l’opposition fait la une du Medium, qui ironise que « l’ANC a remporté son premier succès » dans la « suspension du dialogue».

Selon ce journal, Eric Dupuy, le chargé de communication du parti fait « monter la pression » sur les médias, « et viole avec plaisir, une clause du règlement intérieur du dialogue ».

Sous le titre « En attendant la reprise à Lomé, la mi-temps se joue à Accra avec des consultations », Liberté reprend à sa une cette citation du président ghanéen Nana Akufo-Addo : « la liberté du peuple togolais n’est pas négociable ».

Pour le Correcteur, la « délocalisation des discussions à Accra » cache « des pièges d’un dialogue à plusieurs temps ».

Et l’Indépendant Express d’indiquer, après analyse de l’évolution des pourparlers, que « l’opposition affute ses armes », dans ce qu’il qualifie de « dialogue en dents de scie ».




Autres titres
Bénin Le poste de contrôle juxtaposé Bénin-Nigéria en vedette dans la presse béninoise 
Burkina-Faso Excision et justice s'imposent aux quotidiens burkinabè 
Sénégal Gouvernance, politique et société à la Une de la presse sénégalaise 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Togo La presse électronique togolaise commente le match nul face à la Gambie 
Togo Politique et finances au menu de la presse électronique togolaise 
Togo La réaction de Nana-Akufo Addo sur la crise politique, en vedette dans la presse électronique togolaise 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires