Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Coopération et grève des enseignants à la Une des journaux burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les journaux burkinabè parvenus à APA ce jeudi matin, continuent de commenter la grève de 72 heures lancée par la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE), sans oublier d’évoquer la visite du prince de Monaco à Ouagadougou.

«Coopération Burkina Faso-Monaco : Le prince Albert II à Ouagadougou», affiche en manchette le quotidien d’Etat Sidwaya qui précise que le souverain est arrivé à Ouagadougou, le mercredi 10 janvier 2018, en compagnie de son épouse, la princesse Charlène, pour une visite d’amitié et de coopération de 72 heures.

«Le couple monégasque a été accueilli à sa descente d’avion par le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré», précise Sidwaya, montrant à sa Une la photo du prince monégasque à côté du chef de l’Etat burkinabè.

Pour sa part, le quotidien privé Aujourd’hui au Faso, consacre sa manchette à la grève de 72 heures des enseignants. Tout en informant que «des centaines de marcheurs étaient, hier dans les rues», le journal souligne que le Premier ministre (PM) «Paul Kaba Thiéba appelle à la retenue».

A ce sujet, Sidwaya ajoute que le chef du gouvernement burkinabè a affirmé, hier dans l’après-midi, lors d’une conférence de presse à Ouagadougou, que tout sera mis en œuvre pour éviter une année blanche au Burkina Faso.

Le Pays abonde dans le même sens en reprenant en titre, ces propos du PM Thiéba : «8 des 23 points (de revendication des enseignants, Ndlr) ont été examinés».

Pendant ce temps, le journal privé Le Quotidien cite à sa Une l’un des responsables syndicaux du monde de l’éducation burkinabè, Pierre Zagré, qui estime que «notre mobilisation est comparable à celle de l’insurrection».

Et à en croire Le Pays qui rapporte les propos du coordinateur national de la Coordination nationale des syndicats de l’éducation (CNSE), Wendyam Zongo, «d’autres mots d’ordre seront lancés».

Selon Aujourd’hui au Faso, la plateforme revendicative des syndicats des enseignants burkinabè concerne quatre principaux points dont le premier concerne l’«adoption d’un statut valorisant des personnels de l’éducation et de la recherche».

«Le deuxième point porte sur l’+amélioration de l’accès à l’éducation+, tandis que le troisième a trait à l’+amélioration des conditions de travail pour une efficacité du système éducatif+. A cela s’ajoute le point relatif à la +revalorisation de la fonction enseignante+», écrit le journal.



Autres titres
Le premier ministre ivoirien, Amadou Gon Coulibaly, salue la fraternité inter-religieuse en Côte d’Ivoire 
Afrique de l'Ouest Une nouvelle catégorisation des tabacs au Burkina 
Inter Le chef de l'ONU présente ses 12 domaines d’action pour 2018 et insiste sur la nécessité d'autonomiser les femmes 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Burkina-Faso Politique, économie et terrorisme se partagent la Une des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Politique, sécurité et éducation au menu des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Foire Made in Burkina: encourager la consommation locale 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires