Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Des affaires judiciaires monopolisent la Une des quotidiens burkinabè .


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè reçus à APA ce jeudi, relatent la commémoration du 19e anniversaire de l’assassinat du journaliste Norbert Zongo, ainsi que l’audience de François Compaoré frère cadet de l’ancien président Blaise Compaoré tenue la veille à Paris.

«Dossier Norbert Zongo : François Compaoré refuse son extradition», affiche Le Quotidien qui renseigne aussi que le dossier a été renvoyé au 7 mars 2018.

Selon ce journal, la chambre de contrôle de la cour d’appel de Paris a tenu, hier mercredi 13 décembre à 14 heures, l’audience de notification à Paul François Compaoré de la demande d’extradition du Burkina Faso.

Le sujet est traité dans ‘’Les news du jour’’ de Aujourd’hui au Faso sous le titre: «Demande d’extradition de François Compaoré : le dossier renvoyé au 7 mars 2018».

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso résume en affichant en sa manchette: «Dossier Norbert Zongo: Entendu hier à Paris, François ne souhaite pas être extradé».

Les journaux ont publié l’intégralité du communiqué de la direction de la communication et de la presse ministérielle (DCPM) du ministère de la Justice, des Droits humains et de la Promotion civique relatif à l’audience tenue, hier à Paris.

Evoquant la commémoration, hier mercredi 13 décembre, du 19e anniversaire de l’assassinat de Norbert Zongo, Aujourd’hui au Faso informe que «la traditionnelle gerbe de fleur a été déposée».

Le Pays, quant à lui, se demande si l’audience tenue hier à Paris, le jour de la commémoration du 19e anniversaire du journaliste est «une coïncidence hasardeuse ou calculée ?».

Ce confrère fait remarquer que le Collectif des organisations démocratiques de masse et de partis politiques (CODMPP) et la Coalition nationale de lutte contre la vie chère, la corruption, la fraude, l'impunité et pour les libertés (CCVC) dénoncent «une complaisante soumission de la justice».

A ce propos, Le Quotidien reprend en sa manchette, un extrait de la déclaration du président de la CCVC, Chrysogone Zougmoré qui a dit hier que «le système Blaise Compaoré est toujours ancré et c’est ce système qu’il faut travailler à déboulonner».

C’est à juste titre que Aujourd’hui au Faso arbore: «Norbert Zongo, 19 ans après : Ca suffit pour le CODMPP et la CCVC»

Pour sa part, le quotidien national Sidwaya est plus optimiste lorsqu’il estime à travers son ‘’Autre regard’’ qu’il y a bel et bien «des raisons d’espérer après 19 ans d’impunité». Bien attendu, le journal pense qu’il faut «justice et vérité à tout prix»



Autres titres
Congo RDC Face à la détérioration de la situation, la communauté humanitaire a besoin de 1,68 milliard de dollars pour 2018 
Bénin Glo-Djigbé: 1 352 050 968 francs CFA pour dédommager 1375 sinistrées 
Inter Les terro-polisariens mis au pilori par la Présidente de l'Association Canarienne des Victimes du Terrorisme (ACAVITE) 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso PSN: des enquêtes et des recensements annoncés pour cette année 
Burkina-Faso Remous scolaires et gouvernance se partagent la Une des journaux burkinabè 
Burkina-Faso Manifestation d’élèves: des cas de blessures à déplorer 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires