Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal Le rejet par l’opposition du Comité national du dialogue politique en exergue


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens sénégalais parus mercredi consacrent la Une à l’installation, hier, du Comité national du dialogue politique rejeté par l’opposition qui estime que ses dirigeants ont de la mouvance présidentielle, Benno Bokk Yakaar.

«Dialogue politique-Choix d’un président neutre du cadre de concertation sur le processus électoral : Macky capitule», titre Sud Quotidien.

Dans ce journal, Seydou Nourou Bâ, président du Comité dudit dialogue dit aux hommes politiques que «les Sénégalais nous regardent et nous écoutent».

Selon Walfadjri, «récusé par l’opposition, Seydou Nourou Bâ donne des gages d’impartialité».

«Je n’ai jamais pensé occuper ce siège. Tant que le possible n’est pas épuisé, mon devoir ne sera pas rempli. Les Sénégalais veulent des élections libres, paisibles et transparentes», dit Seydou Nourou Bâ dans Walfadjri.

Il ajoute dans Le Quotidien : «Les Sénégalais nous regardent et nous écoutent».

Dans L’Observateur, le ministre de l’Intérieur, Aly Ngouille Ndiaye, a profité de l’installation du Comité du dialogue politique pour répondre à l’opposition sur le processus électoral.

Selon nos confrères décrivent Seydou Nourou Bâ comme un diplomate tombé dans la sauce politique.

L’Observateur parle également de l’affaire Khalifa Sall dont le procès s’ouvre ce jeudi 14 décembre. «La famille de Khalifa Sall avertit», note le journal.

Il donne la parole aux proches du maire de Dakar qui soutiennent que «Khalifa Sall n’ira ni au Qatar ni en France. Il ne sera pas exilé».

«Dernière ligne droite du procès de Khalifa Sall-Branle-bas de combat des avocats. L’agent judiciaire de l’Etat se constitue partie civile. Réunion aujourd’hui entre le maire de Dakar et ses conseils à Rebeuss», détaille L’As à sa Une.

Avant le procès de Khalifa Sall, ses proches dénoncent dans EnQuête «une hérésie juridique».

A sa Une, ce journal décrit l’instrumentalisation de la justice de Senghor à Macky comme «l’arme fatale».

Parmi les victimes, le journal cite Mamadou Dia, Omar Blondin Diop, Abdoulaye Wade, Idrissa Seck.

Pendant ce temps, Le Soleil se focalise sur les propos du président Sall aux Sénégalais du Japon : «N’ayez pas peur de rentrer au bercail».



Autres titres
Congo RDC Face à la détérioration de la situation, la communauté humanitaire a besoin de 1,68 milliard de dollars pour 2018 
Bénin Glo-Djigbé: 1 352 050 968 francs CFA pour dédommager 1375 sinistrées 
Inter Les terro-polisariens mis au pilori par la Présidente de l'Association Canarienne des Victimes du Terrorisme (ACAVITE) 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Sénégal Les décisions de Macky Sall suite au drame de Boffa alimentent les quotidiens 
Sénégal Le Communiqué du Conseil des Ministres du 17 janvier 2018 
Sénégal La politique et la justice en couverture des quotidiens sénégalais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires