Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Des experts de l'ONU exhortent Ouagadougou à libérer Djibril Bassolé


Justice

AFRICAHOTNEWS.COM | | Commenter |Imprimer
Des-experts-de-l-ONU-exhortent-Ouagadougou-a-liberer-Djibril-Bassole

Les experts du Groupe de travail sur la détention arbitraire de l'ONU ont appelé jeudi les autorités du Burkina Faso à libérer immédiatement l'ancien ministre Djibril Yipéné Bassolé, qui a été arrêté après un coup d'Etat manqué en septembre 2015.

M. Bassolé, qui est âgé de 60 ans, est accusé d'avoir soutenu une tentative de renversement du gouvernement et a été inculpé d'attaque contre la sécurité de l'Etat et de collusion avec une puissance étrangère. M. Bassolé a toujours nié ces accusations.

En avril 2017, le Groupe de travail a examiné sa détention et a déterminé qu'elle était arbitraire. Le groupe de travail avait déjà appelé à l'époque à ce qu'il soit libéré.

M. Bassolé, qui a été Ministre de la sécurité (2000-2007) et par deux fois Ministre des affaires étrangères du Burkina-Faso (2008-2011 et 2011-2014), est sorti de prison et a été placé en résidence surveillée il y a deux mois. Les avocats de M. Bassolé ont alors demandé au Groupe de travail de rendre un nouvel avis sur cette détention, mais cette demande a été rejetée.

« Bien que les conditions de sa détention aient pu changer, la privation de liberté n'a pas cessé », a toutefois déclaré le Groupe de travail. « Nous appelons le gouvernement du Burkina Faso à respecter les normes internationales et à libérer M. Bassolé maintenant ».

Les autorités burkinabè ont demandé que cet avis soit réexaminé, mais le Groupe de travail a conclu que la demande n'atteignait pas le seuil requis pour un tel examen et insiste pour que M. Bassolé soit libéré immédiatement.




Autres titres
Burkina-Faso Conseil constitutionnel: trois nouveaux membres prêtent serment 
Bénin Reine Alapini Gansou, première femme béninoise de la CPI 
Côte D'Ivoire Philippe Mangou dément avoir déclaré à la CPI que des ex FAFN auraient été pris en compte dans le paiement des primes aux soldats de 2005 à 2009 (Communiqué) 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Politique, économie et terrorisme se partagent la Une des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Politique, sécurité et éducation au menu des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Foire Made in Burkina: encourager la consommation locale 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires