Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Inter Journée de la paix: le chef de l'ONU appelle à faire preuve de solidarité envers les réfugiés et les migrants


Société

- | | Commenter |Imprimer
Journee-de-la-paix:-le-chef-de-l-ONU-appelle-a-faire-preuve-de-solidarite-envers-les-refugies-et-les-migrants

A l'occasion de la Journée internationale de la paix, le Secrétaire général de l'ONU, António Guterres, a souligné la nécessaire solidarité dont chacun d'entre nous doit faire preuve envers les réfugiés et les migrants.

Aujourd'hui, 65 millions de personnes dans le monde sont déplacées au sein de leurs pays ou en dehors de leurs frontières en raison des guerres et des conflits.

« Leur tragédie est immense, mais leur courage et leur résilience sont également source d'inspiration », a dit le Secrétaire général à l'occasion d'une cérémonie organisée au siège de l'ONU en présence de nombreux jeunes. « J'ai rencontré nombre d'entre eux et j'ai entendu leurs histoires dramatiques et j'ai vu comment leurs circonstances déjà difficiles ont été aggravées par la discrimination pendant leurs déplacements et à plusieurs reprises, par la façon dont ils sont rejetés par les pays où ils cherchent refuge ».

Celui qui fut pendant dix ans Haut-Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés a déploré de voir aujourd'hui de nombreuses frontières fermées aux personnes qui fuient les conflits et les persécutions, regrettant que c'est parfois dans les pays les plus riches que les frontières se ferment plus facilement.

« Regardez ce qui se passe au Bangladesh, un pays très pauvre, ils reçoivent près d'un demi-million de personnes du Myanmar. Regardez le Liban ou la Jordanie. Dans le cas du Liban, il y a plus d'un million de réfugiés syriens, en Turquie, il y a plus d'un million de réfugiés syriens », a donné pour exemple M. Guterres. « Et vous voyez des pays riches et les portes sont fermées ».

Pour le Secrétaire général, cette situation doit changer. « Et nous devons commencer par nous assurer que la solidarité soit accordée à tous ceux qui sont dans le besoin par tous les pays du monde ».

La migration peut être positive pour les pays qui accueillent les migrants

Pour l'édition 2017 de la Journée internationale de la paix, les Nations Unies ont choisi de mettre l'accent sur l'initiative mondiale « Ensemble » visant à promouvoir le respect, la sécurité et la dignité pour tous.

« C'est une occasion de faire preuve de solidarité et de montrer que nous pouvons partager les avantages de la migration pour tous. La migration peut être positive pour les pays où se rendent les migrants », a dit le Secrétaire général, rappelant qu'aucune société n'est durable sans les migrants.

« Ainsi, lorsque, par exemple, en Europe, les gens rejettent la migration, il n'y a aucun moyen pour l'Europe de s'occuper de personnes âgées sans migrants », a cité pour exemple M. Guterres. « Les migrants sont nécessaires, ils font partie de la solution des problèmes mondiaux. Ils ne constituent pas un problème supplémentaire ».

Le chef de l'ONU a reconnu la nécessité de mettre en place des processus de migrations régulières. « Nous devons faire progresser la migration de manière à ce que la population internationale permette aux gens de se déplacer sans avoir à subir l'horrible oppression qu'ils rencontrent avec les passeurs et les trafiquants, qui sont les pires criminels du monde d'aujourd'hui ».

Le Secrétaire général a appelé l'ensemble de la communauté internationale à se concentrer « non pas sur ce qui nous sépare, mais sur ce qui nous lie en tant que famille humaine ».

« En ouvrant nos cœurs, en joignant nos mains et en allant au contact des réfugiés et des migrants, nous pouvons nous rapprocher de l'obtention de la paix, de la prospérité et de la protection de tous », a déclaré M. Guterres, qui espère que les jeunes feront mieux que leurs aînés.

L'AUTEUR
ONU


Autres titres
Burkina-Faso Justice, fête nationale et éducation à la une des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Plainte contre Simon Compaoré et incendie de la mairie de Saponé commentés par la presse burkinabè 
Maroc Politique, droit de l’Homme, social et sport au menu des quotidiens marocains 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Inter L'ONU lance une campagne d'un an pour marquer les 70 ans de la Déclaration universelle des droits de l'homme 
Inter UNICEF: Mieux protéger les enfants dans un monde numérique tout en améliorant l'accès à Internet des plus défavorisés 
Inter La Conférence mondiale pour l’Éducation (GE7) a été lancée à Paris 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires