Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Développement et nécrologie dominent la Une des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè parvenus à APA ce mercredi matin ont présenté des menus essentiellement dominés par des sujets relatifs au développement et surtout à la nécrologie, avec le décès du président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, ainsi que l’inhumation des soldats tués par un engin explosif, la semaine dernière.

Le journal privé Le Quotidien informe que la Nation burkinabè a rendu, hier mardi à Ouagadougou, un dernier hommage aux trois soldats tombés à Tongomayel, dans la province du Soum, le 17 août dernier.

«Sous le regard meurtri des parents ami(es), collègues et connaissances, les trois soldats ont été conduits à leur dernière demeure au cimetière municipal de Gounghin, à Ouagadougou», rapporte le confrère.

A ce sujet, le quotidien national Sidwaya titre : «Militaires tués par un engin explosif au Nord: L’adieu aux trois soldats au cimetière de Gounghin».

Pendant ce temps, Aujourd’hui au Faso se contente de mentionner: «Forces armées : Les 3 martyrs de Tongomayel, inhumés hier».

Le Quotidien reprend à sa Une les propos du chef d’état-major général des armées, Oumarou Sadou, qui a déclaré, lors de la cérémonie d’inhumation des trois soldats : «nous sommes prêts à défendre la patrie même au prix de notre vie».

Pour sa part, L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, revient sur le décès du président de l’Assemblée nationale, Salifou Diallo, informant que sa dépouille arrive «ce soir à Ouagadougou, à bord du Pic de Nahouri (avion présidentiel, Ndlr».

Aujourd’hui au Faso, de son côté, renseigne qu’un deuil national de trois jours a été décrété après la disparition du chef parlement burkinabè dont le corps devrait en principe être rapatrié ce mercredi.

Sur une note beaucoup plus gaie, le même journal, propose une interview du ministre en charge de l’Agriculture, Jacob Ouédraogo qui assure qu’«il n’y a pas de quoi paniquer pour la campagne agricole».

Sidwaya, quant à lui, évoque le Programme d’appui aux filières agro-sylvo-pastorales (PAFASP), affichant en manchette: «Un goût d’inachevé dans la réalisation de poulaillers à Boussé».

Selon le journal, le PAFASP a officiellement clôturé depuis juin 2017, après 10 ans de mise en œuvre, «mais à Boussé dans la province du Kourwéogo, certains de ses bénéficiaires dénoncent une +mauvaise qualité+ des infrastructures d’élevage de volaille locale réalisées».




Autres titres
Congo RDC Trois agences de l'ONU appellent à prévenir la famine dans la région du Kasaï 
Côte D'Ivoire Emploi et insertion des jeunes: Sidi et Adjoumani lancent un projet d’insertion professionnelle au profit de 3300 jeunes dans le secteur avicole 
Mali la situation sécuritaire et processus de paix au menu des journaux 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Renforcement du secteur privé dans la gouvernance démocratique en Afrique: le Burkina Faso ouvre la conférence « Gouvernance, Démocratie et Affaires » 
Burkina-Faso Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 17 janvier 2018 
Burkina-Faso Politique, gouvernance et revendications syndicales, en couverture des quotidiens burkinabè 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires