Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Présence de présumés assaillants dans la Kossi et coopération Ghana-Burkina, en couverture des journaux burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè ont consacré leurs Unes à la visite à Ouagadougou du ministre ghanéen de la Sécurité dans le cadre de la coopération bilatérale, sans oublier de commenter les échanges de tirs, la veille, entre les Forces de défense et de sécurité (FDS) et des présumés assaillants dans la province de la Kossi, au Nord-ouest du Burkina, non loin de la frontière avec le Mali.

«Terrorisme au Burkina : 7 sept djihadistes se signalent à Dakuy», présente en sa manchette le journal privé Le Quotidien qui souligne que plusieurs coups de feu ont étés tirés.

A lire l’article, les faits se sont déroulés hier mercredi, dans la matinée, lorsque des individus suspects, au nombre de sept, ayant pour moyen de déplacement un tricycle, ont effectué plusieurs tirs de sommation à l’entrée de Dakuy, village situé à 7 km du département de Doumbala, dans la province de la Kossi (région de la Boucle du Mouhoun).

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés du Burkina Faso, fait remarquer qu’il y a eu échanges de tirs entre policiers et présumés djihadistes, dans la Kossi.

Le sujet est évoqué dans la rubrique ‘’Révélations’’ de Le Pays sous le titre : «Kossi : des assaillants tirent sur la police et prennent la fuite».

Quant à Aujourd’hui au Faso, un autre quotidien privé, il croit savoir que des éléments de FDS, venus en renfort de Nouna et de Dédougou (villes environnantes) seraient à la poursuite des présumés assaillants dans l’opération de ratissage qu’ils (FDS, Ndlr) ont lancée.

Le même journal présente en manchette l’image du ministre burkinabè en en charge de la Sécurité, Simon Compaoré, en compagnie de son homologue ghanéen, Albert Kan Dapaah, qui a séjourné (mardi et mercredi) à Ouagadougou, dans le cadre d’une visite d’amitié et de travail.

Le confrère mentionne qu’en ce qui concerne les défis sécuritaires dans la sous-région, «le Ghana et le Burkina (optent pour la) main dans la main».

A ce sujet, Le Pays affiche : «Lutte contre la criminalité transfrontalière : Simon Compaoré et son homologue du Ghana affûtent leurs armes».

Le quotidien national Sidwaya ne dit pas autre chose lorsqu’il arbore : «Coopération sécuritaire : le Ghana et le Burkina Faso s’unissent contre le terrorisme».



Autres titres
Sénégal Les Tidianes orphelins de leur Khalife général 
Burkina-Faso Justice et politique meublent la Une des quotidiens burkinabè 
Cameroun La psychose du terrorisme sécessionniste s’affiche dans les journaux camerounais 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Burkina-Faso Justice et politique meublent la Une des quotidiens burkinabè 
Burkina-Faso Le Directeur général de l’OMS félicite le Burkina Faso pour les mesures fortes prises dans le domaine de la santé 
Burkina-Faso Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 20 septembre 2017 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires