Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Haute cour de justice et Djibrill Bassolé, à la Une des quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè ont évoqué, ce mercredi, la décision de l’ONU à propos de l’incarcération de l’ancien ministre Djibrill Bassolé, sans oublier de commenter, le vote de la loi modificative de la Haute cour de justice (HCJ), intervenu la veille à l’Assemblée nationale.

«Haute cour de justice : la modification actée par les députés», arbore en première page, le quotidien d’Etat Sidwaya qui informe que le vote de la loi est intervenu, hier mardi, à la clôture de la 2e session extraordinaire de l’année 2017 de l’Assemblée nationale.

Selon Sidwaya, sur 115 députés présents, 106 étaient autorisés à exprimer leur vote, dans la mesure où les 9 autres membres de la HCJ étaient disqualifiés.

«Le texte a ainsi été approuvé par 95 voix pour, 11 abstentions exprimées par des députés issus essentiellement du groupe parlementaire de l’ex-parti au pouvoir, le Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) dont les camarades comparaissent devant la juridiction», rapporte Sidwaya.

A ce sujet, le journal privé Le Quotidien mentionne à sa Une: «Les députés CDP s’abstiennent», là où Aujourd’hui au Faso, un autre quotidien privé affiche : «Lois sur la Haute cour de justice et la justice militaire: Adoptées malgré l’abstention du CDP».

L’Observateur Paalga, le doyen des quotidiens privés burkinabè, de son côté, croit savoir qu’il s’agit d’un «coup de maillet pour démarrer la Haute cour».

Le même journal, toujours dans le domaine de la justice, évoque l’incarcération (à la Maison d’arrêt et de correction des armées (MACA), depuis plus d’une année et demi,) de l’ex-ministre burkinabè en charge des Affaires étrangères, en titrant : «Putsch du général Diendéré : Les Nations unies condamnent la détention de Djibrill Bassolé».

Le sujet revient dans la rubrique ‘’News du jour’’ de Aujourd’hui au Faso, sous le titre : «Justice militaire : L’ONU demande la libération immédiate de Djibrill Bassolé».

A lire l’écrit, l’Organisation des nations unies (ONU) a, par le biais de son instance chargée des questions de droits de l’Homme, demandé la libération immédiate de M. Bassollé, ancien chef de la diplômatie burkinabè.

Et le confrère de faire remarquer que «c’est certainement un verdict qui fera encore jaser».



Autres titres
Cameroun D’un coût total de 51 milliards de FCfa, la pénétrante Ouest de Douala sera livrée en janvier 2018 
Burkina-Faso Eaux de forage conditionnées: seulement 56 producteurs régulièrement contrôlés 
Burundi Un an plus tard, Jean manque toujours à l'appel 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Burkina-Faso Compte rendu du Conseil des ministres du 21 juillet 2017 
Burkina-Faso Eaux de forage conditionnées: seulement 56 producteurs régulièrement contrôlés 
Burkina-Faso Justice, politique et sport au menu de la presse burkinabè . 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires