Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Burkina-Faso Gestion de l’administration publique et sommet de la CEDEAO en vedette dans les quotidiens burkinabè


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

Les quotidiens burkinabè, parvenus à APA, ce lundi, évoquent le 51e sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (CEDEAO) tenu la veille à Monrovia au Libéria, sans oublier de revenir sur le dernier rapport de l’Autorité supérieur de contrôle d’Etat et de lutte contre la corruption (ASCE-LC).

L’Observateur Paalga, le plus anciens des quotidiens privés burkinabè, affiche cette manchette : «Rapport 2015 de l’ASCE-LC: le président de la transition n’est pas concerné».

Selon ce journal, le rapport 2015 de l’ASCE-LC a été présenté, vendredi dernier, à la presse, dans les locaux de l’institution à Ouagadougou.

«Ce rapport a couvert la période 2012-2014 puis son volet Audit a concerné, entre autres, la présidence du Faso et les lotissements à Ouagadougou et à Bobo-Dioulasso», relate L’Obs qui ajoute que la partie investigation s’est intéressée à 28 structures.

Parlant de ce rapport de l’ASCE-LC, Le Pays fait remarquer que «plus de 55 dossiers (ont été) transmis à la justice depuis 2008 », là où Le Quotidien titre: «Rapport 2015 de l’ASCE-LC : des malversations sur 31.144.599.350 F CFA», avant d’évoquer «les institutions et les ministères épinglés».

Quant à Aujourd’hui au Faso, un autre quotidien privé, il renseigne que «la présidence du Faso remporte le palmarès», tandis que le quotidien national Sidwaya cite le contrôleur général Luc Marius Ibriga qui a déclaré que «l’audit de la présidence du Faso concerne la période 2012-2014».

Le journal cité en premier lieu consacre son éditorial au 51e sommet de la CEDEAO et titre : «Le roi, le Premier ministre (Israélien Benyamin Netanyahu, Ndlr) et la realpolitik».

A lire Aujourd’hui au Faso, la rencontre tenue les 3 et 4 juin, a permis d’évoquer, entre autres questions, la crise en Guinée-Bissau, l’application des accords de Conakry, l’adhésion de la Tunisie en tant que membre observateur, mais surtout l’intégration du Maroc en tant que membre à part entière de la CEDEAO.

De l’avis du commentateur du journal «il n’y a donc pas que la présence du Premier ministre israélien à Monrovia qui a incité M6 (Mohamed VI, roi du Maroc, Ndlr) à rester à Rabat mais il y a toutes ces considérations qui l’ont convaincu qu’il n’y aura pas de bis repetita de l’adoubement de l’UA».



Autres titres
Congo RDC Les concessions terriennes agricoles non exploitées bientôt de retour dans le giron de l’Etat 
Cameroun Forte teneur d’économie en couverture des journaux camerounais 
Sénégal Les sermons de l'Aid el Fitr et les législatives à la Une 
Plus de nouvelles





Commentaire
Pseudo
Répondre à intervenant :
Numéro de contrôle
Saisir le numéro de contrôle
RECHERCHE
Burkina-Faso La presse en ligne burkinabè commente la célébration de la fête d’Aid el Fitr 
Burkina-Faso Thomas Sankara et actions sociales au menu de la presse burkinabè 
Burkina-Faso Bientôt du travail à haute intensité de main d’œuvre pour 11 350 personnes 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires