Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Afrique En Mauritanie, l’IRA craint une spoliation des terres des communautés villageoises


Société

Agenceecofin | | Commenter |Imprimer
En-Mauritanie,-l-IRA-craint-une-spoliation-des-terres-des-communautes-villageoises

Ne surtout pas sacrifier les droits fonciers des communautés villageoises de la vallée du Fleuve sur l’autel de l’agro-industrie. Telle est la substance de la déclaration de l'Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), une ONG mauritanienne antiesclavagiste, parvenue à la presse ce 1er juin 2017.

L’organisation, qui dénonce une « tentative de spoliation foncière », explique que « le gouverneur de cette région (Boghé), Abderahmane Ould Mahfoudh Ould Khatri, a sorti un arrêté portant sur la création d’une commission chargée de l’élaboration d’une liste de bénéficiaires de parcelles dans le cadre de l’extension du périmètre du casier pilote de Boghe, d’une superficie de 2210 ha. Ces terres traditionnelles devant faire l’objet d’aménagements sont une source de revenus et un moyen de survie pour les communautés villageoises noires vivant dans plusieurs localités autour de la plaine.

Dans une démarche contraire à toute logique, l’Etat partisan a tout simplement décidé, sans concertation, d’attribuer toutes ces terres à des acteurs de l’agrobusiness arabo-berbère, bafouant ainsi les droits séculaires des propriétaires traditionnels ».

Face à cette situation qui risque d’exacerber les tensions autour du foncier, l’IRA appelle dans sa déclaration les autorités mauritaniennes à « prendre en compte les droits de propriété des communautés villageoises, et à leur accorder prioritairement une partie des terres », faute de quoi « elles seraient responsables de toutes les tensions communautaires engendrées par des distributions injustes ».

Souha Touré



Autres titres
Burkina-Faso SALIFOU DIALLO, L’HOMME DU PEUPLE: LE PIC DU NAHOURI POUR LE RAMENER 
Burkina-Faso Religion: la fête de Tabaski célébrée le 1er septembre 2017 
Nigéria Hausse inquiétante des attaques-suicides impliquant des adolescents dont des jeunes filles, selon l'UNICEF 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Afrique Visite de travail et d’amitié de S.E. Abdel Fattah Al-Sissi au Gabon Président de la République arabe d’Egypte 
Afrique Classement des pays africains en matière de connectivité mobile, selon la GSMA 
Afrique Le Tchad ouvre intégralement les frontières aux ressortissants de la CEMAC 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires