Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Sénégal Les quotidiens sénégalais exhibent «l’acte de décès» de la coalition de l’opposition


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

L’éclatement en trois pôles de la nouvelle coalition de l’opposition, Manko Taxawu Sénégal (MTS), récemment mise sur pied en vue des législatives du 30 juillet 2017, est le sujet phare traité par les quotidiens sénégalais parvenus mardi à APA.

«L’acte de décès de Mankoo signé hier-Révélations sur les petits meurtres entre amis», titre Libération, révélant qu’en pleine médiation, le facilitateur Malick Gakou dépose le nom de Manko et se désigne mandataire.

Le journal dit aussi la vérité sur le vote gagné par Oumar Sarr, coordonnateur national du Parti démocratique sénégalais (Pds), contre Khalifa Sall, maire de Dakar, dissident du Parti socialiste.

«Le Pds, Tekki, Bokk Guis-Guis investissent Me Wade» comme tête de liste nationale de leur coalition Wattu Sénégal, ajoute Libération.

«Taxawu Sénégal et la liste unitaire de l’opposition au placard», note Sud Quotidien, informant que «Manko éclate en trois pôles.

Selon nos confrères, le Pds crée Wattu Sénégal, Modou Diagne Fada lance Manko Yessal Sénégal, et Idy, Gakou et Cie vont à la conquête des suffrages derrière Khalifa Sall.

Décrivant l’éclatement de la coalition de l’opposition, EnQuête constate : «Manko en lambeau».

Ce journal parle des avatars du +tassaro+ (dispersion en langue wolof) et indique que le Pds accuse Idrissa Seck et Malick Gakou de déloyauté.

«Manko éclate en trois groupes-Les coups tordus entre alliés», renchérit Le Quotidien, alors que Le Témoin estime que «Manko, le miracle n’a pas eu lieu» car, elle a implosé sur le choix de la tête de liste nationale.

«Manko la guerre de trois», écrit L’Observateur, soulignant que le titre de Manko est réclamé par trois coalitions.

L’Obs informe que 11 listes sont déjà sur la ligne de départ, et que 20 cautions sont déposées.

Pour L’As, en désignant l’ex-président comme tête de liste nationale, «Wattu Sénégal exhibe Wade».

«Coalition gagnante Wattu Sénégal-Wade, tête de liste», titre Walfadjri.

Le Soleil parle de la sécurisation des poches de sang et écrit que «le ministère de la Santé dément toute rupture des réactifs».




Autres titres
Sénégal Macky Sall ne veut pas confier la gestion des terres aux collectivités locales 
Inter Elimination de la violence à l'égard des femmes: pour le chef de l'ONU, « il reste encore beaucoup à faire » 
Mali Infrastructures: l’aménagement de la traversée de Sikasso en 2x2 voies lancé 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Sénégal Macky Sall ne veut pas confier la gestion des terres aux collectivités locales 
Sénégal Le communiqué du Conseil des ministres du 22 novembre 2017 
Sénégal Dialogue politique, arrestation de Gadio et refus de Khalifa Sall de déférer à l’audition se partagent la Une 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires