Choix de l'éditeur  | Version digest   
Maghreb  |  Afrique de l'Ouest  |  Afrique Centrale  |  Afrique de l'Est  |  Afrique Australe  |  Ocean Indien  
L'actualité de toute l'Afrique en continu
Home | Politique | Sport | Société | Economie | Revue de presse | Opinions   

Cameroun Le rapport de l’accident ferroviaire d’Eséka en couverture des journaux camerounais


Société

Apanews | | Commenter |Imprimer

La publication, hier, par la présidence de la République, du rapport d’enquête sur l’accident ferroviaire d’Eséka (Centre), le 21 octobre 2016 et qui avait fait 79 morts et plus de 500 blessés, a particulièrement retenu l’attention des journaux camerounais parus mercredi.

C’est un ouf de soulagement que pousse le quotidien de l’Economie, pour qui «l’attente était devenue à la fois longue et intenable non seulement pour les familles endeuillées ou ayant enregistré des blessés, mais aussi pour la communauté nationale et internationale qui commençait à s’imaginer toutes sortes de tripatouillages».

Pour Le Jour, qui publie par ailleurs des réactions de membres de familles impactées par le drame ainsi que des leaders politiques, ledit rapport «a clairement établi la responsabilité de la Cameroon Railways (Camrail), filiale du groupe français Bolloré».

«On tient enfin les vrais coupables», renchérit le bihebdomadaire Repères qui constate «l’incompétence des ministres de la Santé publique et des Transports, dont l’intervention dans le drame d’Eséka a été très critiquée».

En effet, rappelle Repères, c’est bien parce qu’un pont s’était effondré sur cet axe névralgique que les usagers ont accouru vers le «train de la mort» qui, sous le poids de la surcharge et des défaillances techniques, a fini sa course dans un ravin.

«Catastrophe d’Eséka : Paul Biya établit la responsabilité de Camrail», titre Émergence qui prend le contre-pied de cet argumentaire et, reprenant à son compte les conclusions du rapport, décrit «un train avec une locomotive tractant 17 wagons au lieu des 8 habituels, surchargés avec de nombreux passagers debout, de graves anomalies et défaillances techniques ainsi que le refus de prendre en considération, par la hiérarchie du transporteur, des réserves émises par le conducteur du train».

«Pour l’une des rares fois dans l’histoire de son magistère, Paul Biya rend public les résultats d’une enquête qu’il a prescrite», constate Baromètre Communautaire qui rappelle que la commission d’enquête fut mise sur pied le 25 octobre 2016, sous la supervision du Premier ministre, Philemon Yang.


InfoMatin salue l’annonce du déblocage, par le chef de l’État, d’une enveloppe de 1 milliard de francs CFA pour une assistance complémentaire à verser à ces victimes ou à leurs ayants-droits.



Autres titres
Maroc Politique, économie et presse au menu des quotidiens marocains 
Cameroun Foot, économie et rentrée scolaire en vedette dans les journaux camerounais 
Mali Le président IBK et le terroriste Al Mahdi à la une des journaux maliens 
Plus de nouvelles



RECHERCHE
Cameroun Foot, économie et rentrée scolaire en vedette dans les journaux camerounais 
Cameroun Foot, terrorisme et économie à la une des journaux camerounais 
Cameroun Le discours présidentiel sur la CAN 2019 passionne les journaux camerounais 

TOUTE L'ACTUALITE
► POLITIQUE
► SPORTS
► SOCIETE
► ECONOMIE ET FINANCES

CONTRIBUTIONS
► OPINIONS
► CHRONIQUES
► ANALYSES
► Envoyez-nous vos contributions
Afrique : Toute l'Afrique
Afrique du Nord : Algérie   Maroc   Tunisie
Afrique de l'Ouest : Bénin   Burkina-Faso   Côte d'Ivoire   Ghana   Guinée   Mali  
Nigeria   Sénégal   Togo
Afrique Centrale : Burundi   Cameroun   Centrafrique (Rép)   Congo   Congo RDC   Gabon  
Rwanda   Tchad

© EXIN MEDIA. | Contactez-nous | Mention légale | Partenaires